Une histoire de « noms » en Mongolie par Horseback Mongolia

voyages-receptifs-histoire-de-noms-en-mongolie-horseback-mongoliaLa Mongolie, on ne cesse de le dire, est un pays fascinant avec une histoire incroyable, une culture et des traditions d’une grande richesse.
Les prénoms Mongols ne font pas exception à la règle, et l’on peut tout à fait se sentir dépassé lors du choix du nom d’un nouveau né! Pourquoi cela, quelle est l’histoire fascinante des noms en Mongolie, et que sont les populaires ou même les plus amusants noms du moment?

 

De la dure tâche de choisir un prénom en Mongolie

 

Dans les temps anciens, les parents eux-même voire un personnage important ou religieux pouvait donner un prénom à un nouveau né. Il est dit que le prénom reflète la personnalité de l’enfant et est aussi un facteur de chance pour celui qui le porte. Il est donc tout à fait primordial de le choisir avec le plus grand soin! Les prénoms les plus anciens de Mongolie ont donc été tout naturellement des noms virils pour les garçons et signifiant la beauté et la féminité pour les petites filles. Pendant la période communiste, et en lien avec l’Union Soviétique, les prénoms d’origine Russe avaient plutôt les faveurs de la population.

 

Aujourd’hui, ces prénoms anciens sont de retour en force et sont notamment composés de deux adjectifs évocateurs typiquement mongols. Et pour avoir du choix, il y en a, avec quelques 40.000 combinaisons possibles! À en faire pâlir papa et maman!

 

Allez, premièrement, vous donnez naissance à un joli chérubin tout mignon et plein de vie, que ce soit un garçon ou une fille ou même les deux si vous avez de la chance, et passé l’euphorie du moment, il est temps de rebrousser vos manches pour lui/leur choisir le prénom. Tout s’enchaîne à ce moment dans une cérémonie appelée le « нэр өгөх ёс » – prononcez « Nèr Ogokh (« H » aspiré) oyeuss ». Cet événement indispensable commence dans les premiers jours de l’enfant avec un rassemblement de tous les proches et membres de la famille, pour préparer des plats typiques, désserts et autres rafraîchissements (l’alcool est autorisé avec modération). La date étant toute aussi importante que l’événement lui-même car choisie par un lama, la tradition demande que la cérémonie se tiennent jusqu’au crépuscule.

Lire la suite

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Laisser un commentaire: