Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Nos actualités

Ci-dessous, vous aurez les dernières actualités de la part de nos partenaires dans leurs pays.

 

Top 10 des plages paradisiaques des îles Baléares

20/01/2017
Espagne : découvrez les top 10 des plages paradisiaques des îles Baléares  par Mallorca Authentic. Nous avons réunis le top 10 des insurpassables plages. Les îles Baléares se caractérisent par ses plages orgastiques. Sans parler de la nature olive et sauvage des Caraïbes. Top 10 : Cala Conta (Ibiza) A l’ouest d’Ibiza, se situe le Cala Conta avec une superficie de 800 mètres, encerclée par des dunes d’un côté, et des rochers de l’autre, juste en face de l’Illa des Bosc. Cette plage est notamment fréquentée l’été, puisqu’elle fait partie des plus renommée de l’île, avec la splendeur turquoise et transparente de son eau, un spectacle magique de joli dégradé de bleu.   Top 9 : Cala Mondrago (Formentera) La Cala Mondrago fait partie d’un espace protégé, au centre du parc naturel du Mondrago, situé au sud-est de l’île. Encerclée par des dunes de sables et des forêts de pins, elle réfugie des petites grottes piochées dans des roches.   Top 8 : Ses Illetes (Formentera) La plage de Ses Illetes est située à la pointe nord de Formentera, après la Savina. Enfouie au cœur de l’espace naturel protégé de Ses Salines, s’étendant entre Ibiza et Formentera, ses eaux cristallines la fait privilégiées pour les plongées sous-marine.   Top 7 : Cala Salada (Ibiza) Situé quelque part pas très loin de Sant Antoni de Portmany, la crique de Cala Salada reflète sa popularité à l’aide de son aspect sauvage, sa plage entourée de forêt de pins, ses couchers de soleil magiques, se reflétant sur la mer émeraude.   Top 6 : Cala en Turqueta (Minorque) Cala en Turqueta est appelé ainsi, grâce à la couleur et la beauté de ses eaux, ainsi que le calme de ses rivages. Au sud de Minorque, Cala Turqueta fait partie de l’une des insurpassables plages des Baléares.   Top 5 : Benirràs (Ibiza) Dans une petite baie entourée de collines, la plage de Benirràs est située au nord de l’île, avec des alentours encore sauvages et bien favorables aux randonnées, elle se caractérise par ses couchers de soleil magiques, en réunissant de nombreux individu tous les ans.   Top 4 : Cala Saona (Formentera) Par sa pureté, la plage de Cala Saona est la fierté de Formentera, puisqu’il s’agit qu’il n’existe que seulement quelques habitations, voilà pourquoi le lieu est tout simplement idéale pour la plongée.   Top 3 : Calo des Moro (Majorque) Enfouie au fond des rochers, dans le sud-est de Majorque, le Calo des Maoro est une crique avec un accès difficile, mais avec une vue panoramique sur les environs, en prenant de la hauteur depuis les reliefs voisins, tout en effectuant un petit détour qui en vaut quasiment la peine.   Top 2 : Cala Pregonda (Minorque) Le Cala Pregonda est unique et différente en son genre, c’est ce qui fait sa beauté. Avec l’étrange reflet doré et rouge de son sable, avec, depuis la plage, une adorable vue sur le petit rocher d’en face, ce dernier a un rôle protecteur de la plage contre le vent et la formation des vagues.   Top 1 : Cala Figuera (Cap Formentor, Majorque) Situé vers le nord de Majorque, au Cap Formenor, en contrebas de la montagne, La Cala Figuera est loin de la civilisation. Il n’y a aucune installation, que des montagnes, avec la beauté turquoise de l’eau, ajoutée à la vue magnifique de la plage depuis la route. En savoir plus

Des nouvelles du Népal….

16/12/2016
Les suites du tremblement de terre au Népal   Le pays se reconstruit peu à peu : des écoles, des dispensaires, de nouvelles maisons voient le jour et sortent de terre là où ils avaient été dévastés un an et demi plus tôt. Même si le séisme subsiste dans l’esprit de chacun, la vie a repris son cours et les touristes ne boudent plus la destination. C’est le plus important puisque le tourisme est en effet la première source de revenu de l’économie népalaise. Le Népal, de par sa géographie et topographie présente une grande diversité de paysages, chacun y trouve son compte : montagnes himalayennes, jungles, villes et patrimoine culture dense, il y a de quoi voir !   La route du toit du monde :   Depuis notamment le tremblement de terre de 2015 et les glissements de terrain qui ont suivi l’été dernier, tous les points d\'accès routiers entre Tibet et Népal ont été fermés aux étrangers. L\'ancienne route de l\'amitié par Kodari Zhangmu est impraticable pour plusieurs années. Le point de passage de remplacement se situe à la frontière de Rasuwa/Kyerong à 6 heures de route au nord-ouest de Katmandou. Cependant selon les autorités chinoises la sécurité routière entre la frontière et la ville de Kyerong à 27 km n\'étant pas assurée, seuls les frontaliers et camionneurs sont autorisés à l\'emprunter. A moins d\'un changement d\'ordre politique il est peu probable que la situation change d\'ici le printemps prochain, peut être lors du changement du premier ministre au Népal qui aura lieu en juin. Les informations ne sont jamais fermées et définitives et on nous a annoncé à tort à plusieurs reprises la réouverture cette année.   Plus de coupures d’électricité à Katmandou :   C’est la mesure politique la plus attendue et la plus appréciée des habitants de Katmandou cette année, en particulier à l’approche de l’hiver. En effet, les années précédentes, les centrales électriques ne produisaient pas d’électricité en quantité suffisante pour satisfaire toute la population de Katmandou et  la ville de Katmandou fonctionnait alors en « rationnement » par quartier. Un jour, un quartier bénéficiait d’électricité le matin aux heures de pointe et à nouveau tard le soir, pendant qu’un autre quartier en avait un peu plus tôt le matin ou plus tard, et aux heures de pointe le soir. Il y avait parfois jusqu’à 20 heures de coupure lors des gros pics de consommation en hiver (chauffage,…). Les népalais s’en sortaient en cuisinant la nuit et en utilisant des générateurs. Cette mesure est donc la bienvenue même s’il est toujours recommandé aux habitants de réduire leur consommation aux heures de pointe.   Les grandes festivités d’octobre ont pris fin :    Le mois d’octobre est au Népal ce que décembre est en France : Dashain, et Tihar (Nouvel an Newar) se sont succédés dans la joie et la bonne humeur. Dasain, le « noël népalais », est une fête réalisée en l’honneur de la déesse Durga, la forme courroucée de Parvati (femme de Shiva) et a eu lieu le 11 octobre cette année. Les népalais s’offrent des cadeaux, une chèvre est égorgée pour l’occasion et ils se retrouvent en famille autour de bons repas. Cette fête symbolise la victoire du bien contre le mal. Tihar s’est déroulé les 30-31 octobre et 1er-2 novembre derniers. Cette fête se déroule sur quatre jours : la première journée correspond à la fête des corbeaux, la deuxième des chiens, et la troisième des vaches. On leur met la tika ainsi que des colliers d’œillets d’Inde. En même temps que cette célébration a eu lieu Lakshmi pujaa, fête en hommage à la déesse de la richesse Lakshmi. Elle est considérée comme la « Fête des lumières » : toutes les maisons, hôtels et bâtiments publics sont illuminés à l’aide de bougies et de guirlandes de lumière. Devant chaque entrée, on trouve des fresques en poudres colorées pour inviter la déesse Lakshmi à entrer et faire fructifier la fortune. Le lendemain, les frères étaient à l’honneur, lors de Bhai Tika. Leurs sœurs sont aux petits soins, leur mettent la tika, des colliers de fleurs et leur offrent des fruits, raisins et noix. Puis les frères les remercient en leur mettant à leur tour la tika en leur donnant un petit billet. Lorsqu’ils n’ont pas de sœurs, les garçons sont invités par des jeunes filles qui leur donnent la bénédiction.

Circuit en lodge dans le Caprivi

21/11/2016
Admirez ces quelques photos du circuit caprivi en Namibie avec Omanda Desert & Wildlife Tours, une agence réceptive locale en Namibie. Dans ce circuit, l\'équipe de Omanda vous invite à découvrir les parcs et réserves du nord-est de la Namibie : le Kaudom, très sauvage au cœur du pays Bushmen. Mahango bordant le Fleuve Okavango.  

Le Festival Navrouz en Ouzbékistan

14/11/2016
Célébrée par de nombreuses nationalités orientales chaque année le 21 mars, la fête de Navrouz ou fête de nouvel an remonte à l\'époque où les chapitres les plus anciens de l\'Avesta étaient en cours d\'écriture. Pour la plupart des pays de la Route de Soie, Navrouz annonce le réveil de la nature après l\'hiver et le début du cycle agricole, de la plantation et de la récolte.   Traditionnellement, le festival de Navrouz, marque un temps pour \"nettoyer\" sa vie. La fête principale se déroule le 21 mars mais 13 jours sont destinés à visiter des amis, des parents... Les gens arrangent leurs maisons, s\'achètent de nouveaux vêtements qu\'ils vont mettre pendant les visites. Le jour du Navrouz, tous les travaux ménagers - y compris la préparation des repas, nettoyage de la maison - doivent être finis avant la hausse de l\'étoile du matin. Pour cette raison, il faut mettre fin à des querelles, pardonner les dettes et donner sur l\'hostilité et les insultes. Il y a un temps pour la réconciliation, quand le pardon et la bonne humeur sont les sentiment dominants. La fête de Navrouz est également marquée par des concerts dans les parcs et squares, des foires, des concours nationaux de chevaux, des combats de chiens etc.  L\'Asie centrale a ses propres traditions pendant la fête de Navrouz.   Depuis les temps anciens, la fête a été célébrée dans les oasis agricoles avec des compétitions, des festivals, des bazars... Aujourd\'hui, les ouzbeks servent encore un repas traditionnel de \"sumalyak\", qui a le goût d crème composée de farine de blé et de grains germés, symbole de la vie, la chaleur, l\'abondance et la santé. Sumalyak est cuite lentement au feu de bois, parfois avec plus d\'épices. L\'équipe de Xuroson-Tour, une agence réceptive locale en Ouzbékistan vous invite à les joindre pendant cette fête du printemps de \"Navrouz\". En savoir plus sur les fêtes et festivals en Ouzbékistan.

Festival de l’eau au Cambodge

07/11/2016
Du 13 au 15 novembre, les Cambodgiens célèbrent le Bon Om Touk, connu communément Festival de l\'eau. Ce festival marque le changement de sens du courant du lac Tonle Sap : un événement inique au monde mais il marque également la fin de la saison de pluie. Durant ces trois jours, les festivités comprennent des feux d\'artifices ou encore des courses de pirogues sur la rivière, des danses... Cette fête très populaire au Cambodge a une place importante dans la culture Khmère. Si vous vous trouvez au Cambodge durant cette période, laissez-vous éblouir et entraîner par l\'atmosphère joyeuse qui règne dans le pays. Appréciez également les animations avec la fête foraine et les danses traditionnelles. Pour Terre Cambodge, ce festival est l\'occasion de revenir sur la protection de l\'environnement. A la fin des festivités, chaque année, les Cambodgiens se regroupent près de la rivière en soirée pour déposer leurs vœux sur un bateau de fleur. Ce dernier est à présent vendu en polystyrène ou en plastique...   L\'équipe de Terre Cambodge & le Frangipani SPA prend le temps de concocter en soirée ces bateaux de fleurs traditionnels nommés Bror Tep. Une belle composition de feuilles de bananes et fleurs que nous vendons avec un petit bénéfice. Une petite action des femmes de l\'équipe, qui cette année permettra une donation pour l’école de Sangke Lak. Rendez-vous alors du 13 au 15 novembre au pays du sourire pour le festival de l\'eau! Lire la suite

Aurores Boréales au Canada – Yukon

25/10/2016
Certaines nuits même les nuages ne peut pas arrêter les aurores boréales d\'afficher un spectacle hallucinant ! Ce curieux spectacle de lumière est un objet de compte chez certain peuples depuis des millénaires. Appréciez ces photos de Terre Boréale, pour vous permettre d\'admirer ces draperies bien devant votre écran.  

Pourquoi partir au Sri Lanka avec une agence locale ?

23/09/2016
On se pose deux minutes et on se demande: “qui de mieux que des personnes vivant au Sri Lanka peuvent vous conseiller sur les incontournables de l’île ? Personnes !”   Connaissance du pays Notre agence locale au Sri Lanka est composée de 6 experts francophones et germanophones qui organisent deux fois par an de mini circuits afin de découvrir de nouveaux hôtels et des activités qui pourraient intéresser les voyageurs : en gros, dénicher les perles rares pour vous !   Voyage sur mesure au Sri Lanka En passant par une agence locale, vous pourrez créer vous-même vos circuits en fonction de vos envies et des suggestions de nos experts. Nous vous aiderons en vous proposant différents itinéraires au Sri Lanka et nous pourrons les modifier jusqu’à ce qu’ils vous conviennent parfaitement. En effet, en se baladant sur les forums, il est facile de se perdre dans le flot de commentaires surtout lorsque les avis sont si divergents sur un même endroit. Nous nous assurons de vous partager notre avis objectif afin que vous preniez les meilleurs décisions !   Assistance Au Sri Lanka, comme dans beaucoup d’autres pays, il est difficile d’être certain que le circuit se passera exactement comme prévu : un site culturel est fermé, le train est en retard, envie de ralentir la cadence… Ainsi, il est préférable d’avoir une équipe sur place qui pourra réagir rapidement en cas d’imprévus. Mai Globe Travels offre une assistance 24h/24 et 7j/7 avec un interlocuteur qui vous suivra durant tout le trajet afin de recueillir vos impressions et de modifier l’itinéraire si vous préférez faire d’autres choses.   Voyage responsable Mai Globe Travels s’assure de travailler en priorité avec des établissements eco-friendly qui se développent de plus en plus au Sri Lanka. De plus, nous ne promouvons pas les activités impliquant des maltraitances faites aux animaux tels que les balades à dos d’éléphants.   Sécurité et sérénité Le Sri Lanka est un pays relativement sûr ! Cependant, notre équipe s’assurera de vous donner les meilleurs conseils afin de ne pas vous retrouver dans une situation désagréable. Si vous le souhaitez, vous pourrez faire votre circuit avec un guide francophone ou anglophone qui saura partager ses connaissances du pays et vous partager ses bons plans !   Prix justes Les prix sont préalablement négociés avec nos partenaires et il n’y a aucun voyagiste intermédiaire. Vous pourrez ainsi faire une économie de presque 30%. Passer par une agence locale au Sri Lanka est l’assurance de faire des économies !

Séisme en Italie

25/08/2016
Le séisme en Italie du mercredi 24 Août 2016 a fait 241 morts d\'après la protection civile italienne. Le séisme de magnitude 6.2 sur l\'échelle de Richter a touché au moins trois villages : Pescara del Tronto, Amatrice et Accumoli. Les causes du séisme Selon Bernard Pascal, sismologue à l\'institut de physique du globe de Paris, cité par le quotidien Le Monde, ce séisme a été provoqué par « l\'étirement » de la chaîne de montagnes des Apennins : « Il s\'agit d’un séisme typique de la région. Toute la chaîne de montagnes des Apennins, qui parcourt sur mille kilomètres l\'Italie du nord au sud, est en train de s\'étirer. Les Apennins se fracturent sur de grandes failles qui permettent cet étalement. » Selon ce spécialiste, « ce sont les mêmes causes qui avaient provoqué le séisme très meurtrier de 2009 à L\'Aquila ». Plusieurs répliques dans la matinée Plus de 470 répliques ont suivi, dont une de magnitude 3,9 dans la province de Pérouse, et une autre ressentie à Rome vers 4 h 30, une heure après la première secousse. Le centre de l’Italie avait subi un important tremblement de terre, de magnitude 6,3, dans la région de L’Aquila (Centre) le 6 avril 2009. Il avait fait plus de 300 morts. L’épicentre du séisme de mercredi se trouve à moins d’une centaine de kilomètres.   Un drone filme une ville dévastée par le séisme en Italie   Sources : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/08/24/forte-secousse-sismique-de-magnitude-6-2-ressentie-a-rome_4987039_3244.html

Voyages Réceptifs au Salon DirecTravel à Paris

11/08/2016
Le 22 septembre de 16h à 21h, les 23 et 24 septembre de 10h à 19h   La Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple à Paris - France     Venez rejoindre les membres de Voyages Réceptifs à la première édition du salon DirecTravel, salon dédié aux acteurs de terrain, aux concepteurs de voyages et aux voyageurs.     Les partenaires de Voyages Réceptifs présents au salon DirecTravel sont :   Voir détails BALKANIA TOUR BULGARIE | ROUMANIE Tel : (+359) 344 405 08 Fax : (+359) 344 404 08 Rendez-vous sur notre site Voir détails BASE CAMP TREK BHOUTAN | NÉPAL | TIBET Tel : (+977 1) 4415 573 Fax : (+977 1) 4412 337 Rendez-vous sur notre site Voir détails GALAGO EXPEDITIONS KENYA | TANZANIE | ZANZIBAR Tel : (+254) 722 867 222 Rendez-vous sur notre site Voir détails HORSEBACK MONGOLIA MONGOLIE Tel : (+976) 11 316 034 Fax : (+976) 113 160 34 Rendez-vous sur notre site Voir détails LE COMPTOIR DU VIETNAM VIETNAM Tel : (+84) 219 38 33 565 Rendez-vous sur notre site Voir détails MAD CAMELEON MADAGASCAR Tel : (+261) 20 22 630 86 Fax : (+261) 20 22 630 86 Rendez-vous sur notre site Voir détails ARATOURS TRAVEL SERVICES IRAN Tel : (+98) 910 017 0087 Rendez-vous sur notre site Voir détails TERRE CAMBODGE CAMBODGE Tel : (+855) 92 476 682 Fax : (+855) 63 964 557 Rendez-vous sur notre site Voir détails TERRE BOREALE CANADA-YUKON Tel : (+1) 867 335 67 12 Rendez-vous sur notre site Voir détails AYLA TRAVEL ISRAEL Tel : (+972) 54 833 73 74 Fax : (+972) 8 637 91 87 Rendez-vous sur notre site Voir détails BALI CIRCUITS BALI Tel : (+62) 361 472 0442 Rendez-vous sur notre site Voir détails MAI GLOBE TRAVELS SRI LANKA Tel : (+94) 114 061 655 Fax : +(94) 115 927 944 Rendez-vous sur notre site Voir détails MALLORCA AUTHENTIC ÎLES BALEARES Tel : (+34) 971 266 396 Rendez-vous sur notre site Voir détails MONPAYS TOURS ETHIOPIE ETHIOPIE Tel : (+251) 01 18 70 39 38 Fax : (+251) 01 16 63 13 71 Rendez-vous sur notre site Voir détails LAOS MOOD TRAVEL LAOS Tel : (+856) 21 254 366 Rendez-vous sur notre site Voyages Réceptifs s’inscrit dans ce concept inédit et porteur. L’univers du voyage est en profonde mutation, nous vous donnerons les clés et l\'envie de construire vos propres évasions.   Voyager est un acte qui mérite une considération et une attention particulière. Les partenaires membres de Voyages Réceptifs sont reconnues pour leurs expériences du terrain, la qualité de leurs services et de leurs guides, le sérieux de leurs équipes et la sincérité de l’information transmise à leurs clients voyageurs.   Au travers le salon DirecTravel, vous seriez en contact direct avec nous, spécialistes dans l\'organisation des voyages sur mesure. Nous souhaitons vous accompagner tout en vous permettant de personnaliser vos choix en toute confiance et privilégier un tourisme responsable, respectueux des cultures et de l’environnement.

Les animaux emblématiques de la Mongolie

02/08/2016
En Mongolie, nombreux sont les animaux fascinants. À l’image du pays, ils sont sauvages, rudes et tous étonnants! Dans cet article, Horseback Mongolia vous propose une petite sélection des mammifères les plus intéressants du pays. Bien sûr, tous ne pouvaient pas rentrer dans notre top 10 des animaux emblématiques de la Mongolie, et nous reviendrons bien vite avec d’autres articles sur le sujet!   Le loup de Mongolie Un des animaux emblématiques de la Mongolie est le loup de Mongolie ou Canis lupus chanco.  Le loup de la Mongolie est une sous espèce du loup Canis lupus, parmis les 32 existantes. C\'est un animal à la fois respecté et craint en Mongolie. Il mesure en moyenne 70 cm au garrot, et pèse entre 40 à 50kg. Le plus gros jamais enregistré pesait quant à lui près de 100kg pour 2m de long au total! Etant le deuxième pays du monde à abriter la plus vaste population de loups, la Mongolie en compte plus de 30 000. Ce n’est pas une population menacée. Animal au comportement fascinant et très sociable, il vit comme ses cousins européens et américains en meute. Une stricte hiérarchie sociale est toujours respectée, avec un couple de dominants et de nombreux descendants. La cellule familiale peut comporter jusqu’à 30 individus en Mongolie. On dit des loups que ce sont des animaux extrêmement fidèles, un couple étant uni pour la vie. Son pelage fauve lui permet un excellent camouflage dans son milieu, dans les steppes mongoles, les zones désertiques du Gobi, et plus au nord aux abords des forêts de Taïga, proche de la frontière Russe, et les montagnes de l’Altaï. Son territoire est très vaste, car c’est un animal endurant, qui peut parcourir de très grandes distances. C’est un carnivore qui se nourrit de tous les animaux qu’il peut attraper, allant des plus petits mammifères à d’autres plus gros que lui (des tailles allant des petits rongeurs à des gazelles en passant par le mouton ou l’ibex). Pour plus d\'infos sur cet animal cliquez ici. Découvrez-y également les top 10 des animaux emblématiques de la Mongolie.   Le Manuul ou chat de pallas Le Manuul, ou chat de Pallas, appartenant au genre Otocolobus est un gros chat sauvage que l’on trouve en Asie Centrale. Encore un des animaux emblématiques de la Mongolie. Ce félin à large poil, se distingue des autres félins par une particularité notable: des pupilles rondes. Ceci lui donnant un caractère presque humain, avec une pléiade d’expressions faciales, c’est un animal vraiment remarquable. À peine plus gros qu’un chat domestique, il peut peser jusqu’à 5kg. De petites pates, des oreilles proches de la tete et courtes, et un pelage extraordinairement large (on dirait qu’il porte un manteau) font que ce gros minou est très bien adapté aux durs terrains sur lesquels il vit. D’ailleurs son pelage change de couleur en fonction des saisons (de gris-blanc vers l’hiver à gris-orangé au printemps). Cela lui permet de se camoufler, adoptant une couleur proche des rochers où il se terre. C’est en Russie, Chine, Iran, Tibet, Kazakhstan et Mongolie que l’on le trouve sur des terrains de steppe rocheuse et désertique. La neige ne lui fait pas peur, et tient bien les températures négatives jusqu’à -40 degrés Celsius! Lire la suite

Jamu, Boisson Traditionnelle Indonésienne, Recettes et Vertus

26/07/2016
[caption id=\"attachment_4438\" align=\"alignleft\" width=\"500\"] Crédit Phoenix Hotel[/caption] Une des traditions depuis des générations en Indonésie est la consommation du Jamu, une boisson traditionnelle indonésienne. Les recettes se transmettent oralement de mère en fille.   Les terres indonésiennes disposent de plantes aux mille excellentes vertus pour la santé.  De nous jours encore, même avec la médecine moderne, les Indonésiens consomment toujours cette boisson traditionnelle indonésienne, le jamu. Pour en acheter, on peut trouver la mbo Jamu (madame Jamu) se déplacer dans le quartier sur son vélo colonial « onthel » et son panier en osier rempli de bouteilles. Modernité aidant, sa fabrication est devenue industrielle, au cours de laquelle les conditions d’hygiène sont respectées. Aujourd\'hui, on en trouve sous forme de poudre dans des sachets ou sous forme liquide conservé dans des bouteilles.   Désormais, j’ai le privilège de participer à un cours de préparation de Jamu. Cela se déroule au Phoenix, hôtel historique situé à Yogyakarta. Thomas Evrard, le directeur général, me présente celle qui va être ma mbo Jamu – nommée mbak Leli, pendant quelques heures. Mbak Leli anime cet atelier tous les jeudi après-midi à l’hôtel. Le cours est gratuit pour les clients du Phoenix. C’est également elle qui produit, chaque matin, la boisson qui est servie au petit-déjeuner. Lire la suite

Albanie: découverte de la montagne de Dajti

19/07/2016
Envie de vous prendre un grand bol d\'air pour vous échapper de la grande ville à Tirana? Rendez-vous à la montagne de Dajti, c\'est le moyen le plus rapide et le plus radical pour vous couper de l\'atmosphère de la capitale.   S\'y rendre en bus jjuqsu\'au téléhérique Dajti Ekpres.   Ce dernier, dont l’ascension dure 15 minutes vous emmènera tout en douceur dans la montagne de Dajti.   En haut du téléphérique, vous trouverez tout ce qu’il faut pour passer un bon moment en famille. Un panorama superbe sur la capitale s’offre à vous. Un charmant parc et de nombreuses activités comme des tours à poney sont proposées pour le bonheur des plus jeunes.   Les restaurants à Dajti vous offrirons un cadre époustouflant grâce à leurs grandes terrasses panoramiques, et raviront à la fois vos yeux et vos papilles. C’est à partir de cet endroit calme que débutent les chemins de randonnées dans la montagne ou ceux vers le château de Dajti. Lire la suite

La balnéo en Roumanie par Balkania Tour

05/07/2016
Le balnéo-tourisme est la plus ancienne forme de tourisme pratiquée en Roumanie. Cette dernière compte parmi les premiers pays européens à avoir mis en place des stations balnéo-climatiques, au début de XIX-ème siècle. Les soins à base d\'eaux thermales remonteraient même à l\'antiquité dans certaines localités de Transylvanie, comme à Baile Herculane.   Grâce à ses sources d\'eaux minérales aux différentes vertus, les salines, les boues thermales et les émanations de gaz carbonique, la Roumanie compte parmi les principales destinations européennes pour les amateurs de médecine naturelle. Tous ces éléments  naturels offrent une large palette thérapeutique naturelle qui a prouvé son efficacité.   Les eaux thermales ne sont pas les seuls éléments curatifs ; le climat équilibré de la Roumanie évite l’humidité excessive du climat océanique et la sécheresse du climat continental. Unies aux aérosols marins, à l\'ensoleillement de longue durée, au sable fin, un séjour dans un centre thermale du pays n’assure pas seulement des cures efficaces, mais également des moments de relaxation et de plaisir.   Les cures de balnéothérapie et de remise en forme utilisent la boue, les massages à sec, les massages sous l’eau, les douches-massages, les bains de plantes, l’électrothérapie, la galvanothérapie et les ultrasons.   Aujourd’hui, le pays compte plus de 160 stations balnéo-climatiques. La mise aux normes européennes d’un bon nombre d’hôtels et de centres de traitement balnéaires ont permis à plusieurs stations balnéaires de se faire connaître au-delà des frontières nationales. Lire la suite

Israel : Pèlerinages, voyages bibliques et spirituels par Ayla Travel

28/06/2016
La luminosité éblouissante de Jérusalem et l\'histoire que l\'on peut toucher à chaque pas enchantent nos sens. C\'est alors que nous comprenons pourquoi David l\'a choisie pour capitale et pourquoi Jésus a pleuré sur son sort. Que l\'on soit Chrétien ou Juif, la Terre Sainte est le lieu où tout a commencé. Pour les Musulmans, Jérusalem a été le but du voyage nocturne de Mahommet et représente la 3ème ville sainte de l\'Islam. Israel concentre les origines de notre civilisation et il existe plusieurs manières de l\'aborder. Pour une approche plus spirituelle des sites qui ont vu naître les figures et événements emblématiques des Écritures Saintes, nous vous proposons un cheminement paisible par des accès peu fréquentés. Visites de monastères bien cachés, de synagogues antiques, sur les traces des premiers ermites du désert... Lire la suite

Bali : Le village Bengkala, lieu où le silence est Roi

22/06/2016
Le village Bengkala est situé au Nord de Bali, dans la région de Singaraja. En dehors de la beauté des paysages qui l’entoure et de la culture traditionnelle qui y perdure, Bengkala surprend par ses habitants et leur mode de vie.   Ici, la parole a laissé place aux mouvements du corps et aux expressions du visage : la langue des signes est devenue leur quotidien. Un quotidien bien particulier, que seuls les voyageurs de passage pour plusieurs jours dans la région seront à même de comprendre. Zoom sur leur histoire.   A Bengkala, le nombre de personnes malentendantes ou sourdes est 15 fois plus élevé que la moyenne mondiale. Si étonnant que cela puisse paraître, ses habitants ont développé leur propre et unique langage des signes, qui semble se transmettre depuis des siècles. Etre sourd n’a alors rien d’anormal, bien au contraire: on parle d’un don de Dewa Kolok, Dieu de la surdité. Plus fortes physiquement, endurantes, patientes, persévérantes, ou encore plus loyales et honnêtes, ces sourds & malentendants sont reconnues dans le village comme ayant des qualités indéniables qui s’allient à celles des personnes valides. Tous sont alors complémentaires et évoluent en harmonie, en unissant leurs capacités pour améliorer leur quotidien. Ces spécificités sont reconnues au-delà de Bengkala et les villages alentours affluent pour demander la protection de leur communauté.   Nyoman Santiya est reconnu comme le chef des sourds et malentendants du village. Il raconte aux voyageurs de passage combien la surdité de son fils lui a apporté, à lui et à sa famille: « Après sa naissance, je me suis arrêté de boire. Petit à petit, j’ai alors pu économiser de l’argent et réparer ma maison ». Lire la suite

Une histoire de « noms » en Mongolie par Horseback Mongolia

14/06/2016
La Mongolie, on ne cesse de le dire, est un pays fascinant avec une histoire incroyable, une culture et des traditions d’une grande richesse. Les prénoms Mongols ne font pas exception à la règle, et l’on peut tout à fait se sentir dépassé lors du choix du nom d’un nouveau né! Pourquoi cela, quelle est l’histoire fascinante des noms en Mongolie, et que sont les populaires ou même les plus amusants noms du moment?   De la dure tâche de choisir un prénom en Mongolie   Dans les temps anciens, les parents eux-même voire un personnage important ou religieux pouvait donner un prénom à un nouveau né. Il est dit que le prénom reflète la personnalité de l’enfant et est aussi un facteur de chance pour celui qui le porte. Il est donc tout à fait primordial de le choisir avec le plus grand soin! Les prénoms les plus anciens de Mongolie ont donc été tout naturellement des noms virils pour les garçons et signifiant la beauté et la féminité pour les petites filles. Pendant la période communiste, et en lien avec l’Union Soviétique, les prénoms d’origine Russe avaient plutôt les faveurs de la population.   Aujourd’hui, ces prénoms anciens sont de retour en force et sont notamment composés de deux adjectifs évocateurs typiquement mongols. Et pour avoir du choix, il y en a, avec quelques 40.000 combinaisons possibles! À en faire pâlir papa et maman!   Allez, premièrement, vous donnez naissance à un joli chérubin tout mignon et plein de vie, que ce soit un garçon ou une fille ou même les deux si vous avez de la chance, et passé l’euphorie du moment, il est temps de rebrousser vos manches pour lui/leur choisir le prénom. Tout s’enchaîne à ce moment dans une cérémonie appelée le « нэр өгөх ёс » – prononcez « Nèr Ogokh (« H » aspiré) oyeuss ». Cet événement indispensable commence dans les premiers jours de l’enfant avec un rassemblement de tous les proches et membres de la famille, pour préparer des plats typiques, désserts et autres rafraîchissements (l’alcool est autorisé avec modération). La date étant toute aussi importante que l’événement lui-même car choisie par un lama, la tradition demande que la cérémonie se tiennent jusqu’au crépuscule. Lire la suite

Tourisme solidaire à Madagascar par Mad Caméléon

09/06/2016
En dehors des grands circuits classiques de Madagascar, nous avons développé des itinéraires dans des régions isolées, loin des grands axes de communications, qui vous font découvrir des sites encore peu connus au cœur du pays. Pour la réalisation de ces circuits nous travaillons en étroite collaboration avec les populations locales (porteurs, piroguiers, gîteurs…) Ce choix nous a permis de nous impliquer directement dans un Tourisme Solidaire pour un développement durable sur le plan social – environnemental – économique dont nos principales actions se situent à : *** Le village d’Ankavandra situé au bord du fleuve Manambolo est le point de départ de la descente en canoë où nous avons mis en place notre base pour toute sa logistique ; canoës, matériels de bivouac etc…et le personnel d’encadrement originaire de ce village.   Près d’une centaine de piroguiers sont employés pendant la saison touristique (avril à novembre) pour accompagnés chaque groupe qui participe à cette descente de fleuve. Cette période correspond à la saison sèche où il n’y a plus d’activité agricole et leur apporte un complément économique non négligeable.   A chaque début de saison, ces piroguiers bénéficient d’une formation encadrée par un guide formateur venant de nos bureaux pour perfectionner leurs comportements vis-à-vis des voyageurs, pour la bonne organisation des bivouacs, le perfectionnement en cuisine, la sensibilisation sur le respect de l’environnement, la gestion du matériel…. Cette activité en constance progression ont contribué au développement des actions associatives : équipement en matériels sportifs de 13 équipes de football dont l’objectif est la redynamisation des associations sportives et la stimulation des échanges entre les différentes localités existantes de la région du Menabe Lire la suite

Activités nautiques en Sri Lanka par Mai Globe Travels

03/06/2016
Les activités nautiques sont le meilleur moyen de profiter de vos vacances sur les plages du Sri Lanka. Choisissez la plongée sur les côtes est et ouest du Sri Lanka, et perfectionnez vos qualités de surfeur dans toute la moitié sud du pays.   Faire du surf au Sri Lanka     Le Sri Lanka offre des spots de surf parfaits pour les débutants ou les surfeurs de niveau intermédiaire. La meilleure période pour surfer à l’Ouest et au Sud s’étend de novembre à avril. On peut citer les spots suivants parmi les plus connus : Hikkaduwa, Weligama, Mirissa. La vague la plus réputée se surfe sur la côte Est, à Arugam bay. La saison y commence en avril et s’y achève en octobre. On peut facilement louer des planches sur place, ou encore prendes des cours.       Plongée sous-marine et snorkeling au Sri Lanka     Vous pourrez plonger sur les côtes Est, Ouest et Sud de l’île. Les plus beaux récifs se trouvent à Kalpitiya (saison : novembre à avril) et Pigeon island, près de Trincomalee (saison : avril à septembre). Les fonds marins du Sri Lanka  sont également réputés pour les nombreuses épaves que l’on peut y découvrir.           Planche à voile et Kite surf au Sri Lanka     Vous pourrez vous adonner à la planche à voile et au kite surf principalement à Kalpitiya et Negombo. Le Kite surf devient très populaire à Kalpitiya, auprès des touristes mais également des locaux. La meilleure saison pour pratiquer la planche à voile et le kite surf s’étend de mai à octobre.           Balades en bateau au Sri Lanka   D’agréables balades en bateau vous attendent sur les différents lagons du Sri Lanka, comme à Negombo, Bentota ou encore Kalpitiya. Vous pourrez également explorer les mangroves de Pottuvil (Arugam bay) ou les marais de Muthurajawela, près de Negombo.   Lire la suite    

Chroniques himalayennes par Base Camp Trek

02/06/2016
JOUR BLANC Massif de l’Annapurna, mardi 14 octobre, témoignage de Pouré Gurung, guide de Base Camp Trek : « La veille, nous avons dormi comme d’habitude au camp avancé, High Camp, à 4800 m au pied du col du Thorong après une bonne acclimatation de 2 jours à Manang. Ce matin-là, certains groupes partirent très tôt mais nous avons trainé un peu car j’étais préoccupé par la météo. Il neigeait, le ciel était menaçant… Lire la suite   DE LA TEXTURE DE LA CROTTE DE CHAMEAU En ce premier Mai, j’aurai pu vous parler de cette terrible avalanche qui a emporté 16 sherpas d’altitude sur la cascade de glace de l’Everest et qui va surement avoir des conséquences importantes sur le futur des expéditions commerciales….Lire la suite   SOLDES Hergé en avait déjà pressenti l’urgence. Aujourd’hui avec la banalisation des expéditions, le graal de l’alpinisme est devenu un dépotoir,‘avec’ selon la description du National Geographic ‘des ordures dégorgeant des glaciers et des pyramides d’excréments humains souillant les camps d’altitude…Lire la suite   LA CARTE N’EST PAS LE TERRITOIRE Ce jour là nous avions décidé de monter à Lama Gonpa, au-dessus de Keyrong, capitale du Lahaul au Nord de l’Inde pour y faire une retraite de méditation.Après quelques heures de marche, nous atteignîmes le petit ermitage où une trentaine de nonnes faisait un grand rituel arrosé de chang, la bière d’orge qui, visiblement ne…Lire la suite   DU RIFIFI SUR LE TOIT DU MONDE En cette fin du mois de Mai, le monde jubile autour de la conquête de l’Everest par Edmond Hillary et Tenzin Norgay il y a 60 ans exactement. Mais, depuis l’ascension de Marc Batard la plus rapide sans oxygène en 1988 (22 h 20’) et le premier saut en parapente de Boivin, on assiste chaque…Lire la suite   MANANG – Tu es français ? Alors tu dois connaitre Montpellier ? – Ben oui, un peu, pourquoi ? – Parce que mon deuxième fils y habite… Enfin, il est en prison à Montpellier pour 10ans. – ….? Dialogue quelque peu surréaliste sur le pas de la porte d’une cabane de Manang, village de 200 maisons dominé par… Lire la suite   HIMALAYA NÉPALAIS : UNE ZONE SANS PLASTIQUE? Une campagne pour interdire l’usage de sacs et de bouteilles d’eau minérale en plastique sur les chemins de trek du Népal. Depuis 10 ans et comme de nombreux patrons de lodge au Népal, Hem Bahadur du village de Chomrung a profité de l’augmentation régulière de la fréquentation touristique dans la région himalayenne des Annapurnas…Lire la suite   Lire toutes les chroniques      

Téhéran, Iran par Aratours Travel Services

31/05/2016
Téhéran, la capitale de l\'Iran, est l\'une des plus grandes métropoles du monde (8.4 millions d’habitants) et le plus grand centre économique du pays. Au Moyen Age ce n\'était encore qu\'un petit village situé à huit km environ de la ville historique de Ray (Raghès).   À partir de la destruction de cette dernière, suite à l’invasion mongole de 1228, sa popularité grandit mais son développement social, économique et urbain ne commença réellement qu’à partir de l’époque Safavide (XVIe-XVIIIe s.). Zone stratégique d\'importance, au carrefour de la route Est-Ouest longeant la chaîne montagneuse de l’Erbouz, et point d’accès incontournable aux oasis situés au centre du pays comme aux bassins du Fars et à la mer Caspienne, Téhéran est proclamée capitale de l’Iran en 1795 sous le règne des Quâdjârs. C’est aussi pour des raisons géopolitiques qu’Agha Muhammad Khan (1779-1797) fit ce choix afin de protéger le pays de la menace russe déjà perceptible au Nord-Ouest et de celle des Turcs au Nord-Est.   Jusqu’à l’arrivée au pouvoir en 1925 de Reza Shah Pahlavi (1925-1941), la ville connaît une croissance urbaine modeste et très lente, tandis que Tabriz, située au Nord-Ouest de l’Iran, demeure le centre économique du pays assurant la liaison avec l’Europe.   Acteur majeur de l’architecture actuelle de Téhéran, il réalise de nombreux travaux d’agrandissement et de modernisation, tandis que de multiples bâtiments officiels et étatiques virent le jour (lycées, première Université, Musée national, poste, bureau de télégraphe, bureau de police, ministère des Affaires Etrangères, etc.). Lire la suite

Les bazars en Ouzbekistan par Xuroson Tour

30/05/2016
Les bazars à Tachkent Le bazar Alay est situé au centre de Tachkent a été fondé il y a en Nouvelle ville. C`est un bazar très avancé et équipé nouvellement de la ville. Sous une grande voûte les rangs du bazar s`étendent qu`on ne voit pas de loin. Dans ce bazar on propose les productions de haute qualité. Alayskiy bazar propose exclusivement un bon choix de fruits et des légumes. Les types des productions en Alay bazar sont les mêmes qu`on peut voir dans touts les autres bazars ; quand même Alay bazar est unique. C`est ici que vous pouvez acheter toutes les variétés de la viande, les champignons cultivés dans les serres, les poissons surtout le saumon. Ce bazar est la seule place où il est possible d`acheter les branches du bouleau appelés ( venniki en russe )pour les massages stimulants en ( Sauna ). Le bazar Tchorsou est une place des marchandises abondantes et des couleurs brillants. C`est un bazar parfait plein des productions où on marchande activement et orientallement. Il y a 15 tels bazars à Tachkent. Là vous allez trouver des légumes et des fruits sous de nouvelles coupoles bleues comme toutes les autres productions connues.Tchorou bazar a un large marché pour les vêtements, les chaussures, les tapis, les productions de bois sculpté, les productions d`aliminium. Peu importe que vous cherchez, la promenade avec les hôtes est une partie étonnante du Shopping dans le bazar.   Le bazar Farkhat on vend seulement des melons. Des melons sont achetés des camions arrivés des campagnes. Ils s`installent dans les rues. Au mois du septembre et octobre vous voyez les rues pleines de melons. Les vendeurs restent les nuits et jours avec leur business. Même en hiver ils dorment en dehors jusqu`à la fin de la vente de leur production.   Le bazar Hippodrome. Il y a peu de productions fraîches et plus de vêtements, chaussures, tapis et n`importe quoi que vous pouvez imaginer. Il est difficile de faire parking votre voiture et le marché est toujours plein de gens. Ici vous pouvez observer le véritable procès de marchander. Les marchandises importées de l`Inde et du Pakistan sont vendues ici. Si vous aimez cela shopping prend toute votre journée.   Il y a encore des bazars des automobiles ouverts chaque jour excepté lundi.   Le bazar Parkent. Ce bazar est une cascade des procès de marchander si vous n`êtes pas contre la foule. C`est une bonne place où on peut acheter les quantités ; bière, biscuit, cigarettes, huile, boissons etc.   Les bazars à Samarcande Le territoire du marché central d`aujourd`hui a été le centre du commerce et de l`artisanat à l`huitième et au treizième siècles. A la fin du treizième siècle et au début du quatorzième siècles ce territoire est deveny le centre de la vie urbaine après l`extinction de la vie à l`Afrasiab. Les magasins et les boutiques de l`artisanat, les caravansérails situés entre la place reghistan et l`Afrasiab étaient le centre de la vie public jusqu`au début du siècle passé. Les fêtes publics ont eu lieu près de ces places et les marchands de la Chine, de l`Inde et de l`Iran se rencontraient ici pour acheter et changer des marchandises. Situé tout près de la mosquée Bibikhanoum, le bazar central de Samarcande n`a plus ses batiments anciens, mais garde encore l`esprit de la culture ancienne du commerce de la ville avec les fruits sechés et les noix, les douceurs traditionnels, le miel, les variétés du pain. Lire la suite

Les différentes ethnies du Myanmar-Birmanie par Gulliver Travel

27/05/2016
Myanmar-Birmanie se divise en sept régions administratives (Ayeyarwady, Bago, Magway, Mandalay, Sagaing, Tanintharyi et Yangon) et sept États (Chin, Kachin, Kayin, Kayah, Mon, Rakhine et Shan). Chaque État ou division se subdivise en villages, communes et districts.   L’état birman, né des frontières que lui a laissées la Grande-Bretagne, englobe plus d’une centaine d’ethnies dont les principales sont les Birmans (75%) les Shans (11 %), les Arakans ou Arakanais (6 %), les Karènes (5 %), les Môns (3 %), les Kachins (2,5 %), les Chins, les Karennis (Kayahs), les Lahus, les Rohingyas, les Gurkhas, les Padaungs, les Méos (Hmongs), les Nagas, les Akhas, les Lisaws, les Kadus, les Was, les Mokens (ou Mawkens), etc. Le pays compte aussi 150 000 Chinois et 800 000 Indiens.   Ces différentes ethnies peuvent être reparties en quatre groupes qui sont les Tibéto – Birmans, les Môn – Khmers, les Sino – Thaï et les Karens. Les Tibéto – Birmans regroupent la majorité des Birmans et plus de trente autres groupes tribaux comme les Rackine, les Chin, les Kachin, les Lisu, les Lahu et les Akha. Les Môn – Khmers se composent pour l’essentiel de Môn, vivant dans la région du golf de Martaban, ainsi que d’autres groupes plus petits résidant dans le nord comme les Inthas, les Palaung et les Wa. Les Sino – Thais sont en majorité les Shan vivant dans le Nord. Enfin, le groupe des Karen englobe les nombreuses tribus Karen et Kayah qui vivent dans la région frontalière avec la Thaïlande. Les Sino – Thais sont en majorité les Shan vivant dans le Nord. Enfin, le groupe des Karen englobe les nombreuses tribus Karen et Kayah qui vivent dans la région frontalière avec la Thaïlande.   Les Birmans, cristallisent l’hostilité de tous car ils sont les plus nombreux (75% de la population). Ils sont propriétaires de la majorité des terres et tiennent les rennes du gouvernement actuel. On les retrouve autour de Rangoon, dans le bassin de l’Irrawaddy, à Pegu, Magwe, Mandalay et Sagaing, mais aussi dans l’état d’Arakan, l’état mon et le Tenasserim. 70% de la population vit dans ces territoires. Ces Birmans sont le plus souvent des riziculteurs, habitant des maisons sur pilotis en bois et en bambous à toit de chaume. Ils portent un vêtement drapé aux hanches et enduisent leur visage et leurs joues d’une poudre jaune, appelée le thanakha, provenant d’une écorce de l’arbre du même nom. Lire la suite

Majorque, un paradis pour le cylotourisme

26/05/2016
En vous éloignant des circuits touristiques traditionnels, vous découvrirez une île d’une grande beauté et authentique ! Son excellent climat, ses routes secondaires, son orographie varié, ses paysages à couper le souffle, son réseau de communication et ses services touristiques convertissent Majorque en une destination obligatoire pour les amateurs de cyclotourisme !   Peu d’endroits au monde disposent d’une grande variété de paysages tels que ceux que vous offre l’île de Majorque. En peu de temps, vous pédalerez depuis un port de pêche pittoresque jusqu’à un joli port de montagne.   Majorque dispose de plus de 1250 km de routes, dont environ 700km sont des chemins et routes secondaires, qui passent par les endroits les plus charmants de l’île, au travers des montagnes et de la plaine. Le réseau de chemins relie différents villages de l’île.   Les cyclistes professionnels qui ont pu visiter l’île de Majorque et pratiquer le cyclotourisme sur les routes et chemins de l’île, ont été très satisfaits de leur découverte. Des équipes de compétition en cyclisme, en majorité des équipes européennes, viennent à Majorque pour s’entraîner et préparer la saison sportive. A Majorque, il trouve des conditions idéales pour leur entraînement, notamment au printemps et en automne.   La marque « cicloturisme » Ces dernières années, de nombreux hébergements se sont spécialisés dans le « cyclotourisme » et certains disposent de la marque « cicloturisme », octroyé par l’IQT (Institut de Qualité Touristique des Baléares). Ces hébergements possèdent des infrastructures adaptées aux besoins du cycliste, au sein desquels vous trouverez plusieurs des services suivants : des informations générales sur le cyclisme, des locations de vélo, les routes d’intérêt, des plans&cartes, des informations sur la météo, des zones de lavage, de réparation et d’entretien ainsi que des garages à vélo.   Certains hébergements proposent également des repas adaptés aux cyclotouristes et disposent de services médicaux, d’un service de massages et de physiothérapeutes. Lire la suite

Bulgarie: découverte de la Mer noire avec Balkania Tour

25/05/2016
La Mer Noire, carrefour maritime entre l’Europe et l’Asie Centrale, située entre le Delta du Danube et le détroit du Bosphore est d’une taille avoisinant la superficie de la France.   Les Grecs anciens l’appelaient Pontus Euxinos (Mer Hospitalière) pour son calme extraordinaire, sa faible salinité, son ensoleillement exceptionnel, chauffant l’eau très souvent à plus de 25°C.   Au fil de ses 378 km de côtes, les paysages et la nature se succèdent dans la diversité : des falaises abruptes du Nord en passant par les magnifiques plages de sable fin entourées d’épaisses forêts jusqu’aux sommets des montagnes du Sud. Du fait de ses atouts, de l’Antiquité à nos jours, la Mer Noire a toujours été et demeure un lieu de repos privilégié.   Aujourd’hui, la Bulgarie rivalise avec les grandes destinations balnéaires d’Europe avec ses stations modernes et son offre variée, mais l’atout de la Bulgarie, ce sont ses longues plages de sable d’or et la proximité de sites historiques, culturels et naturels de grandes valeurs.   En effet, la Bulgarie bénéficie d’un littoral naturel d’exception. La diversité biologique du littoral est son bien le plus précieux. Le Nord est caractérisé par des falaises abruptes et des plages vierges comme à Kaliakra. Des réserves naturelles parcourent la côte, comme celle de Strandja qui abrite la moitié des espèces végétales du pays. Telle une jungle, les estuaires des rivières Véléka, Ropotamo et Kamtchia sont couvert d’une végétation dense et verdoyante, gage de fraîcheur et richesse naturelle insoupçonnée. Lire la suite

Indonésie : ascension du volcan Merapi avec Azimuth Adventure Travel

23/05/2016
[caption id=\"attachment_4151\" align=\"alignleft\" width=\"300\"] © Ari Saaski[/caption] Le volcan Merapi culmine à plus de 2.900 m d’altitude. C’est l’un des plus actifs d’Indonésie. Il « trône » à Java Centre, au nord de la cité culturelle de Yogyakarta. Sa dernière grande éruption date de 2010 et a fait de nombreuses victimes dont Mbah Marijan, le « Gardien des Clés » et protecteur de la montagne de feu. Malgré ses dangers, le Merapi fascine et attire de nombreux aventuriers en quête de sensations fortes. L’ascension du volcan Merapi est réputée difficile: avoir une bonne condition physique est dès lors indispensable, et un sacré mental est également un « must ». Depuis le village de Selo (sur les flancs nord du volcan), l’ascension nécessite en général 4 heures et la descente 3 heures. Il est également conseillé de partir dès 1 heure du matin, afin d’atteindre le sommet un peu avant le lever du soleil. Entreprendre cette randonnée en pleine journée est selon moi une mauvaise idée en raison de la chaleur, mais vous avez par contre la possibilité de profiter du superbe panorama.   Le Merapi, j’en ai rêvé depuis que je suis installée à Yogyakarta il y a plus d’un an. J’ai entendu tellement d’histoires à son propos que je n’avais qu’une hâte, l’explorer au plus près. Réputée difficile, je crains toutefois un peu cette grimpée. Le Merapi sera ma première grande ascension et je me dis que si j’y arrive, il deviendra un tremplin pour la confrontation d’avec d’autres volcans encore plus impressionnants, tels le Semeru à Java Est et le Rinjani à Lombok.   Vendredi, il est plus de 22 h, nous sommes au village de Selo (à 1.800 m d’altitude) dans la maison de notre guide Yoko. Mon équipe et moi nous préparons pour ce grand défi. Nous vérifions notre matériel: lampe frontale, gants, bouteilles d’eau, biscuits… J’en profite pour faire connaissance avec notre accompagnateur, Yoko, qui exerce ce métier depuis de longues années. Il est à présent minuit et Yoko nous propose de partir vers « New Selo », qui est devenu le lieu de départ de l’ascension. Le ciel est dégagé, une étoile filante tombe du ciel, c’est peut-être bon signe.   La randonnée débute, et le rythme est tout de suite assez rude, car le chemin est raide ! Je me demande dans quel pétrin je me suis engagée. Et surtout, pourquoi? Je me sens en effet « tout chose », mais, après une courte pause, au cours de laquelle je bois et avale un biscuit, tout va mieux, et ma motivation n’en est que décuplée. D’autres arrêts sont effectués par la suite, de manière régulière, afin de se désaltérer et de s’équiper en vêtements plus chauds. Gants et bonnet sont effectivement indispensables en altitude.   A notre arrivée à l’ultime plateau dit de « Pasar Bubar » (2.600 m environ), guide et porteurs fixent les tentes. J’en profite pour me cacher derrière une énorme pierre et me protéger du vent glacé. Tente installée, j’entre à l’intérieur pour me réchauffer. J’ai à peine le temps de fermer les yeux que le guide annonce qu’il est temps d’entamer la toute dernière étape de l’ascension – celle supposée la plus difficile, afin de ne pas rater le lever du soleil au sommet!   Lire la suite

Les plus belles plages de Bali par Bali Circuits

20/05/2016
Avec l’hiver qui bât son plein, il est temps de penser aux vacances, qui sait à Bali! Bali est effectivement une destination favorite, et, si vous ne pensez qu’à la « farniente », je vous propose d’effectuer votre choix parmi une liste des 10 plus belles plages qu’offre la célèbre île des Dieux.   10 - La plage de Sanur [caption id=\"attachment_4087\" align=\"alignleft\" width=\"300\"] La plage de Sanur © istockphoto.com[/caption]   La plage de Sanur est située au sud de l’île et à l’opposée de la fameuse plage de Kuta. Rénovée il y a quelques années, la grève offre une agréable corniche que l’on peut parcourir à pied et à vélo, le long du lagon qui ne permet la baignade qu’à marée haute. Des activités nautiques telles la planche à voile et le parachute ascensionnel sont également possible dans un environnement très familial.           9 - La plage de Pandawa [caption id=\"attachment_4091\" align=\"alignleft\" width=\"300\"] La plage de Pandawa © istockphoto.com[/caption] Située à l’extrême sud de l’île, Pandawa (ou « secret beach ») est devenue récemment l’une des plages de sable blanc les plus prisées des vacanciers indonésiens. Longtemps protégée du tourisme de masse, la construction d’une route à travers les falaises a très vite attiré de nombreux autochtones, et il n’est donc pas conseillé d’y aller le weekend. Pandawa provient de la célèbre fratrie du même nom dans l’épopée hindoue du Mahabarata. Ne soyez donc pas étonnés de passer devant les statues (sculptées dans les falaises) des 5 frères: Yudhista, Bima, Arjuna, Nakula et Sadewa.         8 - La plage de Padang Padang [caption id=\"attachment_4099\" align=\"alignleft\" width=\"300\"] La plage de Padang Padang ©istockphoto.com[/caption] La plage de Padang Padang est située à proximité du fameux temple d’Uluwatu, et est l’un des meilleurs spots de surf au monde. Un escalier creusé dans la falaise y accède, et, si vous n’êtes pas surfeur(se), profitez du sable doux et du paysage agréable.                                                                                                                                                     Lire la suite

Coutumes et Tabous en Mongolie par Horseback Mongolia

19/05/2016
Dans la yourte mongole, la vie est rythmée par la tradition, et de nombreuses règles et tabous gouvernent les comportements domestiques. Les tabous les plus fréquents en Mongolie sont : - S’adosser ou passer entre les poteaux de la yourte. Cette coutume a sans aucun doute des origines très pratiques, mais exprime également le symbolisme des poteaux comme source de force dans la maison. - Marcher sur le seuil. Il est considéré de mauvaise augure de marcher ou trébucher sur le seuil de la yourte en entrant. Les personnes voyageant en Mongolie au moyen-âge ont rapporté que n’importe qui marchait sur le seuil du palais de Khaan était mis à mort - Etendre ses bras pour toucher les deux côtés du chambranle. La croix devant la porte de la maison est traditionnellement un symbole indiquant qu’une mort est arrivée et que les visiteurs doivent garder leur distance. Toucher les deux côtés du chambranle en étendant ses bras est considéré par conséquent comme un mauvais présage. - Mettre des déchets dans le feu. Le feu étant considéré comme le plus pur des éléments, on ne doit y jeter aucun déchet. - Mélanger des affaires sales et propres. Les Mongols ont une grande estime pour la propreté, et ils pensent que permettre à des objets sales de toucher des objets propres va contaminer ces derniers. Ainsi, conformément à cette coutume, il est inacceptable, par exemple, de placer des vêtements sales dans le coffre familial. Lire la suite

Albanie : Top 6 des choses à voir et à faire à Tirana

10/05/2016
Passer une soirée au Bloku (le Blok) Autrefois, se trouvait à cet endroit, la villa du dictateur communiste Enver Hoxha. Pendant cette période, la zone était réservée seulement aux responsables gouvernementaux et la population n\'était pas autorisée à y accéder. Après la mort d\'Enver Hoxha, la zone fut réouverte et, elle est devenue un lieu de rencontres et le quartier branché de Tirana. Aujourd\'hui, le Blok est devenu le quartier le quartier le plus chère et le plus cosmopolite de la capitale. Lieu privilégié de la jeunesse de Tirana, on y retrouve un nombre incalculable de bars, night clubs et magasins en tout genre. Si vous souhaitez découvrir l\'atmosphère nocturne de la capitale, le Blok est sans conteste, l\'endroit où vous devez vous rendre.     Prendre le plus long téléphérique des Balkans, le Dajti Ekspres, direction la montagne de Dajti Le Mont Dajti est une superbe escapade si l\'on souhaite échapper à l\'atmosphère de la capitale le temps d\'une journée ou d\'un après-midi. A seulement 30 minutes de Tirana en bus (30 leks le trajet aller = 0,21 centimes d\'euros), vous pourrez prendre les gondoles du Dajti Ekspres jusqu\'au sommet et profiter d\'une vue spectaculaire sur tout Tirana. Vous aurez également accès aux différents sentiers de randonnée balisés à pieds ou à cheval parcourant la région accessibles aux familles mais également aux marcheurs aguerris qui souhaitent faire du bivouac en pleine nature.   Visiter le musée national d\'Histoire de Tirana (\"Muzeu Historik Kombëtar\") Plus grand musée d\'Albanie, à l\'allure imposante qui se veut incontournable si vous souhaitez connaître l\'Histoire et la culture du peuple albanais de l\'Antiquité à aujourd\'hui. Il se distingue notamment par sa devanture recouverte d\'une mosaïque monumentale représentant \"L\'élan du peuple albanais vers son indépendance et son identité\".   La visite de 3 monuments emblématiques, l\'Eglise orthodoxe, la Mosquée et la Cathédrale catholique Considérées comme 3 des perles des lieux de culte en Albanie, la mosquée de \"Et\'hem Bey\", l\'Eglise orthodoxe et la Cathédrale catholique  dans le centre de Tirana sont représentatives des 3 religions dominantes du pays. Toutes 3 situées à proximité de la place Skanderberg (centre névralgique de la capitale), elles sont classées monuments culturels et ouvertes à la visite en dehors des moments de prières.   Prendre un café (\"kafe\") en terrasse Véritable institution, les cafés jouent un rôle fondamental dans la société albanaise. C\'est plus souvent dans les cafés que dans les bureaux que se prennent les décisions importantes, tant professionnelles que personnelles.   Faire un tour sur l\'un des nombreux marchés de seconde main de la ville (\"Gabi\")  Colorés, bondés et diversifiés, les \"Gabis\" sont de véritables lieux d\'effervescence. Idéal pour tous les amateurs de produits seconde-main (vêtements, chaussures, sacs, etc...) en tout genre. Vous y trouverez également des marchands de fruits et légumes, des vendeurs de lunettes, de tabac, de miel... Bref, on y trouve tout ou presque !

Base Camp Trek vous informe de la situation au Népal

12/06/2015
Kathmandu , ce 12 Juin 2015 Après un gros mois compliqué où nos équipes se sont surtout concentrés sur les opérations d’urgence grâce à de dons importants venus de partout, le Népal sort progressivement la tête de l’eau et nous vous présentons ci-dessous un point sur la situation. Sur le plan culturel, les sites historiques de la vallée de Kathmandu commencent à rouvrir au public (Bhaktapur, Patan et Kathmandu Durbar, le stupa de Bodnath et Pashupatinath). La plupart des hôtels sont ouverts, seuls une poignée ont été déclarés dangereux et fermés.   La plupart de nos resorts favoris sont aussi opérationnels : Namo Buddha, Sunkhosi Retreat, Bandipur Old Inn, etc. La route de Pokhara n’a pas été endommagée, tout comme la ville et ses environs. De même, la région du Téraï est intacte et prête pour accueillir FITs et groupes dans les meilleures conditions.   A ce jour le gros point noir est la route du Tibet (Kodari) car les ponts et les villages sont très endommagés et on ne peut prévoir de réouverture avant la fin de l’année. Par contre les voyages au Tibet Lhassa – Lhassa fonctionnent normalement via Kathmandu ou via Chengdu.   Trekking : Toute la partie Ouest du Népal, Mardi Himal, Nar Phu, Annapurnas, Mustang, Dolpo, Daulaghiri n’a pas été atteinte par le séisme, donc ces régions sont ouvertes aux trekkeurs. Les vols entre Jomsom et Pokhara fonctionnent normalement.   Les régions du Centre, Manaslu, Ganesh Himal, Langthang, Helambu ont été sévèrement touchées et ne devraient pas être réouvertes avant Octobre 2016.   La région de l’Everest a été touchée par le deuxième tremblement de terre mais la plupart des lodges devraient être opérationnels pour la saison d’automne. Les aéroports de Lukla et Phaplu n’ont pas été touchés et les vols sont donc opérationnels.   Les recommandations des sites nationaux déconseillent à ce jour de se rendre au Népal mais celles-ci devraient s’assouplir dans les semaines à venir. N’hésitez pas à nous contacter pour toute information supplémentaire. Votre soutien et celui de vos clients est un des meilleurs moyens d’aider le Népal à se reconstruire. Toutes les équipes de Base Camp Trek se préparent à vous accueillir au Népal dès la saison d’automne. Merci et à très bientôt, Jerome Edou , Rashmi Tamot et toutes les équipes de Base camp Trek. Vous pouvez nous suivre sur le site et la page Facebook de Base Camp Trek.

Voyages Réceptifs solidarité Népal

29/04/2015
Un séisme d\'une brutalité extrême vient de frapper le Népal. Au delà du choc et de la sidération, le groupement des Tours Opérateurs VOYAGES RECEPTIFS met en place une chaîne de solidarité pour venir en aide au Népal et aux népalais. Vous êtes très nombreux à vouloir aider/participer à des actions concrètes. Avec Jérome EDOU, président et partenaire de VOYAGES RECEPTIFS au Népal, nous nous engageons auprès de l\'association GARUDA pour aporter l\'aide d\'urgence indispensable au plus prés du terrain. Piloter par l\'équipe de Base Camp Trek à Katmandu, ils sont en train de réunir matériel et médicaments, de mettre en place une stratégie permettant d’être opérationnels très rapidement. La forme exacte de l\'intervention d\'assistance dépendra bien sûr des besoins et de la situation rencontrée sur place. Jonathan Edou, né à Kathmandu et kiné est parti sur place avec un groupe de ses anciens amis parlant tous népalais. Il va travailler en collaboration avec Françoise Pahul, infirmière urgentiste au Népal depuis plusieurs années. Base Camp Trek assure le soutien et l\'organisation logistique. Vous serez informé régulièrement via les réseaux sociaux et le site de Voyages Réceptifs de l’avancée des actions. Pour tout témoignages, informations ou propositions : solidaritenepal/at/voyages-receptifs.com Vous pouvez envoyer vos dons à : Association Garuda Compte : BIC SOGEFRPP - IBAN: FR76 3000 3040 5300 0501 5132 288 Relevé d’identité bancaire :30003 04053 00050151322 Clé :88 Ou envoyer un chèque à la présidente de l\'association : Association Garuda Catherine Leprince 9, rue Alfred Sisley 95580 Margency Adresse e-mail: Catherine.leprince0/at/orange.fr Pour les médicaments et l’aspect médical, vous pouvez contacter : Docteur Caroline Mignot caroline.mignot48/at/gmail.com En vous remerciant de votre aide, Pour Voyages Réceptifs, Le coordinateur Sylvain PHILIP N.B: Veuillez remplacer \"/at/\" par \"@\" pour envoyer vos messages.

Zanzibar International Film Festival 2015

24/11/2014
L’action se déroule à Zanzibar : ce nom évoque les plages de sable blanc, le bleu turquoise de l’océan indien, les épices et en particulier le clou de girofle, les récits d’aventuriers tel qu’Henri de Monfreid et les bandes dessinées d’Hugo Prat avec son héros Corto Maltese. Mais une fois par an, c’est aussi le festival international du film, le ZIFF : une sélection de longs et courts métrages, de documentaires et de séries TV. Participation de tous les pays africains. Crée en 1998, le ZIFF est incontestablement devenu le plus grand événement culturel du genre en Afrique de l\'Est. Appelé « Festival of the Dhow Countries », il reprend le nom dhow, voilier traditionnel de l\'océan Indien, comme une métaphore de l\'échange culturel qui caractérise non seulement la vie quotidienne à Zanzibar mais aussi les relations historiques de l\'île avec l\'Asie, l\'Europe, le monde arabe et le continent africain. L\'impact du festival est tel qu\'il réussit à attirer les cinéphiles africains, les media et beaucoup d\'associés, tous conscients de son immense potentiel. La capitale d’Ujungwa (l’île principale de Zanzibar), Stone Town a ouvert sa première salle de cinéma en 1916, et est apparue en 1973, à ce même endroit, la première télévision en couleur du continent africain. C’est un signe. Mais comme partout ailleurs, depuis le début des années 80, les nouvelles technologies, ont scellé le destin des trois cinémas de Zanzibar. Le premier à avoir fermer ses portes, fût l\'Empire, depuis longtemps reconverti en supermarché, tandis que le Majestic était déclassé en salle vidéo. Quant au Ciné Afrique, il est devenu un centre commercial. C\'est dans ce contexte de désistement des salles de cinéma, qu\'à la fin des années 90 naquit l\'idée du ZIFF. L\'amphithéâtre du vieux fort s\'est alors transformé en un cinéma de plein air animé, comme l\'a poétiquement exprimé Jacob Barua, directeur du ZIFF : \"îlot solitaire au milieu d\'un océan de morosité cinématographique\". Plus aucun projecteur 35 mm des cinémas de Zanzibar n’ayant été retrouvé, tous les films du festival sont projetés en VHS ou DVD. Mais miracle, cette année, le festival a hérité d’un projecteur flambant neuf, don de la Suisse, pour les projections en plein air. Initialement voué à être d\'abord une vitrine pour les films des \"Dhow Countries\", c\'est à dire pour les pays bordant l\'océan Indien, les ambitions du festival évoluent aujourd\'hui progressivement vers des perspectives beaucoup plus larges voir internationales. Le ZIFF se veut le festival du film international de l\'Afrique de l\'Est, étendant pour cela sa programmation aux films de toute l\'Afrique. Cela se passera du 18 au 26 juillet 2015. Cela vous intéresse ? Contactez-nous pour organiser votre séjour là bas. Galago a une antenne à Ugunja. Nos guides francophones vous feront découvrir tout le patrimoine et les charmes de cette île paradisiaque, du culturel au balnéaire, la palette est très large. Carlo Cozzi | Galago expeditions

Mustang Le dernier royaume himalayen

11/11/2014
Pendant des siècles, le grand canyon de la Kali Gandaki entre Népal et Tibet fut l’une des routes commerciales les plus fréquentées de l’Himalaya. Oasis au cœur du désert ocre, le petit royaume du Lo Manthang, – appelé Mustang par les Anglais, nom qui n’a rien à voir avec les chevaux du Far West américain – fut pendant près d’un millénaire le passage obligé pour les caravanes de commerce qui faisaient étapes dans les caravansérails de cette capitale miniature du bout du monde. Restauration au royaume de Lo Au fil des saisons, les sonnailles des longues caravanes de mules festonnées résonnaient sur les sentiers escarpés qui surplombent les gorges de la Kali Gandaki. Inlassablement, elles descendaient du Tibet le sel et la laine et remontaient du Népal ou de l’Inde, le thé, le riz et autres produits manufacturés. Solidement retranchés dans leur puissante forteresse, à l’abri des hauts murs qui ceinturent leur cité, les rois de Lo accumulèrent des richesses fabuleuses en prélevant des taxes sur tous ces produits qui transitaient par la ville. Comme leurs homologues de Katmandou ou du Ladakh, les princes de Lo investirent donc ces richesses, amassées somme toute facilement, dans des œuvres de culture. Ils invitèrent des artistes néwars, – peintres, sculpteurs et charpentiers – et des maîtres bouddhistes du Tibet qui, ensemble, érigèrent les temples de Lo, de Tsarang ou de Lo Guékhar. De cette terre que l’assistant tibétain de Peissel, qui visita le Mustang en 1964, décrivait comme ‘’aussi désolé qu’une peau de cerf mort’’, ils firent sortir des chefs d’œuvres. Dans la pénombre du grand temple de Maitreya, les grands Bouddhas sommeillent sous leurs parures d’or et de brocart tandis que, dehors, dans la lumière aveuglante de midi, règne une frénétique agitation. Ici les charpentiers sculptent des linteaux, là les peintres arriment leur lourd échafaudage, plus loin des artisans réparent les arabesques d’un chorten de terre rouge, tandis que, dans un coin de la cour, quelques femmes préparent d’étranges mixtures dans de grands chaudrons de cuivre qui frémissent sur un feu de bois. Au milieu du chaos, Luigi, italien et responsable de la restauration du temple, tel un capitaine de vaisseau dans la tempête, distribue les ordres. Il encourage les uns, prête la main aux autres, choisis d’un rapide coup d’œil expert la tonalité d’une retouche de cinabre ou le motif d’une frise. Quand la tourmente s’apaise, il nous fait pénétrer dans son antre : - Cela fait neuf étés que je passe ici. J’ai formé une équipe de quarante artistes locaux, tous d’anciens paysans, qui travaillent avec moi. Nous avons passé quatre campagnes à gratter la couche d’argile qui recouvrait les fresques puis il a fallu recoller des pans entiers qui s’étaient détachés des murs, avec des plaques vissées, – quelques millimètres par jour pendant des mois – tout en injectant de l’eau à la seringue entre les deux épaisseurs pour faire fondre les boules d’argile. Dur nerveusement ! Libérés de leur gangue, cent huit mandalas du XVème, d’un raffinement inouï, ont resurgit dans ce décors où le temps et les éléments semblent fossilisés. Tout à sa passion, Luigi évoque aussi sa récente découverte dans la région de Luri. Parti en mission exploratoire avec une équipe d’alpinistes et de chercheurs, un berger leur indiqua une grotte où ils découvrirent plus de cinquante fresques d’influence indienne dans un état de conservation extraordinaire et datant sans doute des alentours du XIIIème siècle, témoignages inestimables d’un art accomplit digne des trésors d’Ajanta ou d’Alchi.  - Qui a habité ces grottes percées au cœur de ces falaises abruptes ? Pour l’instant cela reste un mystère insondable. Et, ajoute-t-il philosophe : - Il y a plus quarante mille grottes au Mustang…  Au loin, la caravane s’est remise en route et négocie avec précaution les lacets du sentier qui dominent la Kali Gandaki tandis que les nuages de pré-mousson s’effilochent lentement sur les Annapurnas et le Dhaulagiri.   Restauration au royaume de Lo | Jérome Edou - Lo Manthang, Mustang Base Camp Trek, agence réceptive au Népal, Bhoutan, Tibet Qu\'est ce qu\'mandala ?: C\'est une représentation symbolique de l’Univers ou d’une divinité centrale entourée de ses divinités secondaires, qui constituent le palais céleste (virtuel) de cette divinité. Les divinités et leur mandalas sont des supports à la méditation, transmis de maître à disciple au cours d’une initiation. Les techniques des mandalas sont spécifiques au Bouddhisme tantrique.

Islande Voyage photo lumières et transparences d’Islande

23/10/2014
Le photographe professionnel ou le passionné amateur sont toujours à la recherche des lumières particulières, l’aube et le crépuscule sont des moments privilégiés. Nous aurons la chance à cette période et à cette latitude d’avoir plusieurs heures de soleil rasant et la possibilité de voir des aurores boréales, nous aurons donc de nombreuses possibilités pour rencontrer les lumières et dialoguer avec elles. Durant ce séjour, le parti pris est de réaliser des photos avec peu ou pas de modifications en « postproduction ». Notre philosophie est de passer du temps avec la nature plutôt qu’en compagnie d’un ordinateur, de plus la qualité et l’authenticité des photos n’en est que meilleures. Le propos du séjour n’est donc pas le traitement des photos sur photoshop ou autre logiciel, un voyage en Islande n’étant pas nécessaire pour cela. Enfin, nous profiterons des moments de mauvais temps extrêmes ou de repos pour visualiser sur un grand écran quelques exemples de nos photos prises pour illustrer les points abordés. L’objectif (grand angle bien sur…) du séjour est de ramener de belles photos et un nouveau point de vue avec une nouvelle profondeur dans l’acte de photographier, tout cela avec humour et dans la convivialité. VOYAGE PHOTO LUMIÈRES ET TRANSPARENCES Du 30/11/2014 au 07/12/2014  avec Jean-Marc Plessy Le voyage est guidé par Jean-Marc Plessy, fondateur de l’agence Alkemia et photographe en Islande. LJOSMYNDARI, le photographe en islandais, littéralement « celui qui prend un tableau de lumière ». Du reste en Islande il n’y a pas grand chose à voir d’autres que des cailloux, mais il y a cette lumière qui transforme les hommes en poète! J. K. Stefansson, « Entre Ciel et Terre », Ed Gallimard. Les plus de ce séjour : - Aurores boréales : L’Islande est l’un des meilleurs pays pour admirer les aurores boréales, nous adapterons nos journées pour profiter de ce superbe phénomène naturel dans les meilleures conditions. A l’époque des vikings, les aurores boréales étaient associées aux âmes des défunts ou à celle des animaux. De nos jours nous savons expliquer ce phénomène qui naît de l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère, ce qui n’enlève en rien la magie qui se dégage d’un tel spectacle. Les scientifiques prédisent un pic solaire pour l’hiver 2014/2015 et donc des observations impressionnantes au cours de cet hiver. - Des lumières et un site fabuleux. Nous travaillerons avant tout en extérieur et à proximité de la lagune glaciaire de Jökulsarlon pour profiter à la fois des icebergs et de la plage de sable et de galets noirs qui offre des contrastes de couleurs et de textures incroyables. La lagune glaciaire de Jökulsarlon est un site particulièrement riche pour la photographie. En effet, la transparence et les jeux de couleurs sur la glace sont infinis selon la lumière du jour et changent constamment. Durant ce séjour, le parti pris est de réaliser des photos avec peu ou pas de modifications en « postproduction ». - Accompagnement par un photographe. Ce séjour est guidé par un photographe qui abordera plusieurs points : rappel de la technique de base de la photographie de paysage: ouverture, vitesse, highlights, balance des blancs, choix des objectifs, matériel, lumières… composition de l’image, cadrage, vision et intention du photographe: que montrent nos photos ? Quelles histoires racontent-elles ? Nous essaierons durant ce voyage de nous interroger sur notre oeuvre, de préciser notre intention.

Myanmar-Birmanie Escapade à Mogok …la ville interdite !

17/09/2014
Amoureux de la Birmanie et amateurs de pierres, nous avons toujours espéré pouvoir découvrir la cité de Mogok, ville interdite aux étrangers. Ce lieu magique si bien décrit par Joseph Kessel dans \" la vallée des Rubis\", lieu mythique d\'où provient le fameux Rubis Sang de Pigeon, unique au monde. Nous avons pu accéder à ce rêve, malgré les difficultés tant administratives (les autorisations sont rarement données) que d\'accès. Non seulement ils ont pu obtenir les autorisations nécessaires mais Thuzar  et Kosomo, guide habilité de Gulliver Travels and Tours, nous ont accompagnés dans notre périple et ont ouvert bien des portes nous permettant de profiter au mieux de cette extraordinaire découverte de la vallée de Mogok. Herve , lui devait tenir le bureau pendant ce périple mais connaissant la région depuis des années était heureux de voir ses amis y voyager après cette longue fermeture. Après 7 heures de route depuis Mandalay, dans un paysage de montagnes couvertes de végétation luxuriante ,sur une route escarpée en cours de réfection et sous des trombes d’eau, nous entrons enfin dans la région de Mogok, Ruby Land. La route continue dans une première agglomération oú l \'équipe de Gulliver nous font rencontrer leur contact local qui nous facilitera bien des choses au cours de notre séjour. Nous arrivons aprés encore 20 mn de route de montagne dans le brouillard à notre hôtel \"Golden Butterfly\" qui surplombe la vallée de Mogok. Hôtel mythique de la région pour ses histoires et son propriétaire auteur de romans d’aventures … Confort sommaire et nourriture telle que nous avons fait une cure d\'omelette au piment et de riz blanc! Mais qu\'importe, nous sommes à Mogok. Si Mogok est le résultat d un phénomène géologique lié à la formation de l’Himalaya elle est devenue un carrefour des peuples birmans, indiens, népalais, bengali, Srilankais et chinois attires par les richesses de son sol et sous sol. Toutes les étapes de la recherches des pierres sont dans cette vallée de Mogok. L\'extraction des pierres dans les mines, recherche dans les morceaux concasses du marbre, résidus ensuite tamisés Pierres ensuite triées, les plus belles ont très certainement échappées à nos regards Partout la vente s’organise, chez les particuliers, dans la rue et dans les marches. Chaque habitant de Mogok a toujours dans sa poche un petit papier blanc plié de façon très spécifique et contenant des pierres brutes ou taillées, de plus ou moins belle qualité. Beaucoup de spinelles , des saphirs, quelques petits rubis, parfois une belle aigue marine, un péridot, des grenats... Il vaut mieux s’y connaître ou être avec des personnes de confiance car les vendeurs eux même confondent spinelle saphir et rubis… Grâce à Gulliver, nous avons pu , guidés par leur contact local et escortés par la maréchaussée,visiter une mine de rubis. Nous avons découvert les différentes étapes de l’extraction au tri des pierres. Le village proche de la mine s\'emploie à rechercher dans les rejets du marbre qui sert d\'écrin au rubis, quelques morceaux ou éclats de cette pierre rouge afin de les vendre. Les ventes s’organisent dans le cadre de marchés. Il suffit de s’assoir à une table pour se retrouver très vite entourés d\'innombrables vendeurs qui nous proposent des pierres de toutes sortes du vulgaire caillou à de jolies pierres taillées Nos deux journées trop courtes nous ont néanmoins permis de faire tailler quelques unes de nos trouvailles auprés des tailleurs locaux. Après une visite à la pagode qui surplombe cette ville dont il n\'existe aucun plan, nous repartons et découvrons la nouvelle route de montagne qui rejoint Maymio en 5h, route interdite depuis de nombreuses années. Un voyage exceptionnel et magique Merci à Thuzar, Hervé, ZarZar et toute l’équipe de GULLIVER de nous avoir permis ce voyage exceptionnel et tant rêvé. Le rêve est devenu réalité par V. et P. FAUGERON Nota Bene : Pour information aux voyageurs, la région de Mogok est bien sur exceptionnelle à découvrir et que je me souvienne, la dernière personne pour qui je l’avais organisé était Christophe Ono-dit-Biot, expérience qu\'il relate dans son roman \"Birmane\". Mais je reste à ce jour dubitatif pour y organiser des voyages de masse. Il est préférable de partir à 2, jusqu\'à 6 personnes maximum, tout en sachant qu\'il faut être très bien accompagné. Il existe une ancienne route et nouvelle route entre Mogok et Maymio . Nos amis ont utilisé la nouvelle, mais encore une fois nous le ferons qu\'après de nombreuses vérifications auprès des autorités, pour des raisons de sécurité. Encore un voyage et extension a la carte et sur mesure en fonction des aléas du moment. Herve Flejo | Gulliver Travels and Tours

Indonésie Pyramide Carztensz

12/09/2014
La Pyramide de Carstensz ou Puncak Jaya avec ses 4884m. est un “Sept Sommets Mythiques”. Ce seul nom évoque l’aventure pour tous les grands alpinistes désireux de conquérir les sept plus hauts sommets des sept continents Afrique, Asie, Amérique, Europe, Océanie, Antarctique et Arctique. Lors d’une reconnaissance navale dans le sud Papua en février 1623, le hollandais Jan Carstensz fut intrigué par ces hautes montagnes où se devinait un manteau blanc sans fin. Une expédition de plusieurs centaines d’hommes fut rapidement mise sur pied pour tenter de traverser la jungle inextricable et escalader cette barrière immense des montagnes Jayawijaya. Après bien des efforts, l’expédition arriva au sommet et la découverte des nombreux glaciers d’altitude fut une énorme surprise sous ces latitudes. Il donna son nom à la plus haute barrière, Carstensz Pyramid. Le Carstensz retomba dans les oubliettes papou pendant trois siècles avant que des géologues américains mirent à jour un véritable trésor minéral, composé de cuivre mais surtout d’or. Tembagapura (le temple du cuivre) vit le jour. Cette mine à ciel ouvert devint l’une des plus importantes de la planète. Mais Tembagapura est aussi un fabuleux plateau basaltique dans le parc national de Lorentz, qui s’étend de la mer de Arafura au pied du Puncak et où au siècle dernier les glaciers couvraient une chaîne montagneuse de 1 500 kms. Le réchauffement climatique pourrait tout chambouler d’ici dix ans, pas plus. Les glaciers comme le Nagga Pulu, la langue du Meren et le Carstensz régressent rapidement. Entre 1936 et 2010, au moins 78% de la glace a disparu. Qui est le fautif ? La mine de Grasberg est évoquée mais il semblerait que le phénomène climatique « El Nino » soit davantage responsable. Kal Muller, anthropologue en charge de superviser la situation écologique de Tembagapura, ainsi que Lonnie Thompson professeur à l’université de l’Ohio, signalent tous les deux que la disparition du glacier n’est qu’une question de temps et un signal néfaste pour les générations locales à venir. Si vous êtes amateurs d’exploits sportifs, d’aventure extrême ou tout simplement apercevoir le plus haut glacier d’Océanie, il est encore temps de préparer votre expédition et votre bagage et d’aller vous mesurer à cette nature belle, irremplaçable mais au combien difficile qu’est le Cartstensz. D’après le texte de Thierry Robinet, aventurier & guide en Indonésie depuis 1977. Azimuth Adventure Travel Ltd

Népal-Tibet, Prenez de la hauteur !

11/09/2014
Le gouvernement népalais autorise l\'ascension de plus de 30 nouveaux sommets de trek, entre 6000 et 6800 m. Chez Base Camp Trek, encadrés par des guides professionnels, ces ascensions se combinent avec un trek normal. Si une bonne condition physique est nécessaire, ces mini expéditions ne nécessitent pas d\'expérience préalable de l\'alpinisme.

Islande EasyJet Trois nouvelles routes vers l’Islande

12/05/2014
La compagnie aérienne low cost easyJet ajoutera cet hiver trois nouvelles routes vers Reykjavik en Islande, au départ de Genève, Londres-Gatwick et Belfast. A partir du 27 octobre 2014, la low cost britannique proposera deux vols par semaine entre sa base à l’aéroport de Genève-Cointrin et l’aéroport Reykjavik-Keflavik : les départs sont programmés lundi à 14h05 (arrivée 17h10) et jeudi à 6h05 (arrivée 9h10), les vols retour quittant l’Islande lundi à 17h50 (arrivée 22h45) et jeudi à 9h50 (arrivée 14h45). EasyJet sera en concurrence directe avec Icelandair sur cette route. Autre base de la low cost reliée à Reykjavik, Londres-Gatwick bénéficiera à la même date de trois rotations hebdomadaires : départs lundi, jeudi et samedi à 15h15 (arrivée 18h30) et retour à 19h05 (arrive 22h10). EasyJet dessert déjà l’Islande au départ de Luton, face encore à Icelandair (Gatwick et Heathrow) et à la low cost WOW Air (Gatwick). Enfin l’Irlande du nord aura droit à sa première liaison vers l’Islande le 12 décembre, avec des vols en Airbus A319 de 165 places depuis Belfast lundi (départ à 14h30, retour à 17h30) et vendredi (départ à 8h05, retour à 11h05). EasyJet espère transporter 30 000 passagers pendant les douze premiers mois d’opération sur cette route. Présente depuis mars 2012 en Islande, easyJet y propose désormais huit routes : outre les trois nouvelles et Luton, elle s’y rend au départ de Bâle-Mulhouse, Bristol, Edimbourg et Manchester. De quoi en faire la troisième compagnie du pays derrière les deux transporteurs locaux. Rappelons que l’aéroport Keflavik accueille également les avions d’Air Berlin, Air Greenland, Austrian Airways, Delta Air Lines, Flybe, Germanwings, Lufthansa, Niki, Norwegian Air Shuttle, SAS Scandinavian Airlines, Thomas Cook Belgium ou Vueling entre autres – des vols vers ou depuis la France y étant assurés par Icelandair (CDG), WOW Air (CDG, Lyon) et Transavia, la low cost d’Air France-KLM (Orly).

Indonésie Eruption du Volcan Slamet

21/03/2014
Le volcan Slamet, un stratovolcan, est le deuxième plus haut volcan de Java et l’un des plus actifs. Le gaz envahit presque tout le temps le large sommet composé de quatre cratères. L’explorateur Francis Drake aperçut le volcan lors de sa première exploration du monde alors qu’il se trouvait dans la mer de Java. Il dirigea immédiatement son bateau en direction des côtes sud de l’île ; comme si la montagne avait un pouvoir d’attraction sur lui. Considéré comme un des lieux les plus isolés de Java, le vaste champs de lave du sommet nous donne également l’un des plus beaux panoramas, permettant de voir aussi bien la côte sud de l’île que la côte nord. Les autorités locales ont fermé l’accès du Mt Slamet aux randonneurs depuis le lundi 10 mars 2014 à cause d’une augmentation de l’activité volcanique. Cette activité anormale est apparue après une nombreuse série de tremblements de terre dans la région qui sont passés de 50 à environ 200 par jour. La première explosion s’est produite lundi soir à 20h06. Peu de temps après, le centre de volcanologie et d’atténuation des risques géologiques (PVMBG) a élevé le statut de normal à alerte (2 sur une échelle de 1 à 4), avec une zone de danger évaluée à 2 km autour du volcan. Dès lors le centre d’atténuation des catastrophes de Java Centre (BPBD) a préparé les routes d’évacuation et les navettes en réponse à l’acticité volcanique. « Gunung Slamet » signifie littéralement « la montagne sécurisée ». « Slamet » est une variante javanaise du mot malais/indonésien « selamat » signifiant « sauvée du danger ». Dans la région du volcan Slamet, la tradition locale rapporte que dans les temps pré-islamiques, le volcan était appelé « Gunung Gora ». En javanais « gora » est un mot un peu archaïque qui signifie horrible, effrayant, intimidant. Il est très probable que lorsque les gens de la région se sont convertis à l’Islam (probablement dans les années 1500) le nom interdit de la montagne hérité de la période hindoue-bouddhiste ait été modifié pour le nom islamique plus rassurant de « Gunung Slamet ». Le volcan est presque situé au milieu de l’île à mi chemin entre la côte sud et la côte nord. Un mythe raconte que l’éruption du Mont Slamet va « scinder » l’île de Java en deux parties. Bien que ce soit mythologique, le résultat serait terrible ! Les plaques tectoniques est et ouest de l’île se scinderaient. Une large fissure nord sud apparaitrait laissant alors l’eau y pénétrer. Nous aurions alors deux Java. D’après le récit d’Abraham Mudito. Azimuth Adventure Travels in Indonesia