Pyramide de Carstensz

La Pyramide de Carstensz se trouve sur l’île de la Nouvelle Guinnée. C’est une montagne de l’Indonésie et culmine à 4 884 mètres d’altitude ; c’est le point culminant de l’Indonésie et de l’Océanie. La Pyramide de Carstensz est aussi appelée Puncak Jaya, du nom de l’explorateur Jan Carstensz qui a été le premier a voir les glaciers sur cette montagne en 1623.

Le glacier de la Pyramide de Carstensz

Galcier de la Pyramide de Carstensz

Cette présence de glace naturelle est très rare car les glaces ne se développent pas normalement le long de l’équateur. On constate actuellement un recul important des glaciers à cause du réchauffement climatique principalement, mais la présence de la mine de cuivre de Grasberg (qui se trouve à quelques kilomètres à l’Ouest du Pyramide de Carstensz) représente une certaine menace pour l’écosystème de la montagne et des sommets avoisinants . Les glaciers comme le Nagga Pulu, la langue du Meren et le Carstensz régressent rapidement. Entre 1936 et 2010, au moins 78 % de la glace a disparu. Un autre glacier situé au « Puncak Trikora » a complètement disparu dans les années 1960. Actuellement, la Pyramide de Carstensz est inclus dans le parc national de Lorentz pour sa protection. Ce parc a été ajouté à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, car il est le plus riche sur le plan écologique en regroupant tous les écosystèmes des zones marines aux glaciers, en passant par la mangrove, les zones marécageuses et la forêt.

 

Vous pouvez voir une petite description de la Pyramide de Carstensz sur le site de notre partenaire Azimuth Travel.

Ascension de la Pyramide de Carstensz

Ascension de la Pyramide de CarstenszPuncak Jaya l’autre nom de la Pyramide de Carstensz revêt un intérêt particulier pour les grands alpinistes, car il fait partie de l’un des sept plus hauts sommets des sept continents.
Pour atteindre le sommet de la pyramide, il y a la voie la plus facile qui la « voie normale » ou « voie Harrer », du nom d’Heinrich Harrer, le chef de la première expédition qui a gravi la montagne. L’UIAA (Union Internationale des Associations d’Alpinisme) évalue la difficulté de cette voie de III à IV (une pente qui varie de 10° à 15°) pour la majeure partie du trajet et de VI à VII+ pour la dernière partie de l’ascension (la pente est raide ou en devers et nécessite de la technique pour passer certains passages). Une autres routes existe, c’est- l’ « American Direct » ou la « voie directe » qui propose une ascension directe vers le sommet essentiellement par de l’escalade. Cette voie est de difficulté croissante à mesure que l’on s’approche du sommet. Et la dernière voie d’ascension est l’ « East Ridge » qui est de difficulté intermédiaire entre la voie Harrer et la voie directe. Sur cette voie, l’ascension se fait dans des terrains accidentés qui peuve provoquer de chute de rochers et des passages escarpés. Mais la principale difficulté pour l’ascension de cette montagne est le changement constante du temps. Beau temps, pluie, neige et brouillard se rencontre très souvent au cours de l’ascension et il est très fréquent que la visibilité au sommet soit mauvaise.

Azimuth Travel notre partenaire en Indonésie

Si vous êtes amateurs d’alpinisme, d’aventure extrême ou tout simplement de biodiversité se trouvant dans une seule pays, Azimuth Travel vous attend avec son expédition au mont Carstensz.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Laisser un commentaire: