MONGOLIE EN QUELQUES MOTS

« La liberté est dans la steppe, le bonheur est dans la steppe… » (proverbe mongol)
Fuyez la frénésie urbaine pour les paisibles steppes de Mongolie, dernière terre de nomadisme aux confins de l’Asie.
Arpentez vallées luxuriantes, lacs cristallins et paysages lunaires du Gobi à votre rythme, entre confort et authenticité. Que vous soyez aventurier aguerri ou en famille, l’agence réceptive francophone Horseback Mongolia adapte ses séjours à vos besoins, pour une escapade sur mesure.

La Mongolie est le pays le moins peuplé au monde. C’est un espace de culture et de paysages.

Sa situation géographique et son histoire en font un pays encore très préservé par le tourisme de masse et ainsi encore très sauvage.

Grande comme trois fois la France, la Mongolie est un pays qui évoque de nombreuses choses aux personnes en quête d’aventure et de dépaysement : Paysages variés (steppe, montagne, taïga, désert, lacs…), un mode de vie unique et très intriguant (le nomadisme), un patrimoine historique et religieux très intéressant, une faune et une flore abondantes et une multitude d’activités possibles.

De plus le climat offrant plus de 250 jours d’ensoleillement par an ajoute une raison de s’y intéresser.
Ce pays est donc idéal pour les personnes en recherche d’authenticité, de découverte, et de dépaysement

Toutes les informations mentionnées sur le site Voyages réceptifs provienne du réceptif directement.
Elles engagent sa responsabilité et en aucun cas elles ne peuvent engager la responsabilité du réseau Voyages réceptifs

Informations sur la Mongolie

A VOIR
Les espaces vierges de la Mongolie et ses paysages à perte de vue font de la nature le patrimoine le plus important du pays en terme de richesse touristique.
On y trouve selon les régions :
Taïga et lacs surtout dans la région du Khuvsgul
Hautes montagnes, glaciers et neiges éternelles dans la région de l’ouest de l’Altaï
Désert de steppes rocailleuses et de dunes de sable dans le désert de Gobi
Massifs volcaniques : champs de lave, steppe de basalte, gorges, canyons, sources chaudes… dans la région des montagnes du Khangaï
Steppes

A FAIRE
Pour commencer tous types de tourismes sont entreprenables dans ce pays si diversifié : tourisme culturel, d’aventure, sportif…
La Mongolie offre de nombreuses possibilités en termes d’activités. Il y en à pour tous les goûts mais de manière générale mieux vaut aimer le contact avec la nature.
Selon les régions il est donc possible de pratiquer la randonnée pédestre, la randonnée équestre, la promenade à dos de chameau, la pêche, le kayak et le canoë, et bien d’autres activités encore.
Les trekkings en itinérants peuvent être accompagnés d’animaux de bât pour un voyage en totale autonomie. Les sports d’hiver sont également praticables mais nécessitent un bon équipement ainsi qu’une bonne condition physique.
Les visites culturelles sont également très nombreuses et raviront les personnes qui veulent apprendre plus sur la culture mongole. De nombreuses festivités se déroulent toute l’année en Mongolie et attirent beaucoup de voyageurs. Ces dernières sont différentes selon les régions et proposent de découvrir la culture mongole.
La Mongolie est donc ouverte à de nombreux types de voyageurs. Les activités sont diversifiées et il est possible de s’y adonner à toutes les saisons. Cependant il faut vouloir être en contact avec la nature, les animaux et la population locale.

A VIVRE
La Mongolie n’est pas un pays que l’ont fait mais un pays que l’ont vit. Il est intéressant de se concentrer sur une région et de prendre le temps de la découvrir en profondeur, elle mais également ses habitants. La culture nomade est l’un des éléments principaux de ce pays vierge. Il est donc primordial de s’immerger dans ce mode de vie, d’apprendre à le comprendre et à le vivre. C’est ce qui fait la richesse de ce pays et la force de cette destination.

Le tugrik, tugrug ou tögrög (en mongol ᠲᠥᠭᠦᠷᠢᠭ, mongol cyrillique : төгрөг : « cercle, rond ») est la monnaie de la Mongolie.
Un möngö (en mongol : мөнгө, « argent ») vaut un centième de tugrik. En 2011, le taux de change varie aux alentours de 2 590 ₮ pour 1 €.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour rentrer sur le territoire mongol. Cependant certains sont conseillés.
Vaccins conseillés par l’institut pasteur:
– Être à jour de la diphtérie, Poliomyélite et Tétanos
– Hépatite A virale
– Typhoïde
– Hépatite virale B (pour les séjours longs ou répétés)
– Rage (pour les séjours en zone rurale prolongés)
– Encéphalite à tiques

Il n’est pas difficile de se rendre en Mongolie pour un voyage touristique. En effet les formalités d’entrée sont simples et peu contraignantes.
Le visa qui est désormais devenu obligatoire pour tous citoyens européens.

Le climat en Mongolie est de type continental et extrême. Le temps est très sec et le vent est constant et parfois très fort. Le pays est ensoleillé une grande partie de l’année. Les amplitudes thermiques sont très fortes, autant sur l’année que dans une journée. En effet, il y fait très froid en hiver (jusqu’à -40°-45°) et chaud en été (autour de 25°- 30°, parfois plus dans le desert de Gobi). La Mongolie est connue pour connaitre les quatre saisons dans la même journée. Il est possible que la nuit soit très froide, que la matinée soit ensoleillé, l’après midi très chaud et le soir pluvieux, voire même neigeux. La meilleure période pour voyager en Mongolie se situe entre les mois de mai et septembre. A cette époque de l’année les températures sont plus clémentes et les possibilités d’activités sont plus nombreuses. La période hivernale offre cependant de nombreuses possibilités, surtout concernant la découverte de la culture nomade. Cependant il faut un très bon équipement car les températures peuvent descendre très bas. C’est à partir de juillet que la période touristique commence avec le Naadam, la fête nationale, très réputée auprès des voyageurs. Pour conclure, le voyage en Mongolie est possible à toutes les saisons et permet de découvrir les paysages sous toutes leurs formes.

Les modes de transports pour se rendre jusqu’en Mongolie sont nombreux et variés. Certains prennent plus de temps que d’autres mais permettent par la même occasion de découvrir d’autres pays et de s’adapter doucement à la culture du continent.

PAR VOIE AÉRIENNE
Seulement quatre compagnies aériennes desservent la Mongolie depuis la France et aucun vol direct n’existe pour le moment. Elles desservent toutes l’aéroport d ‘Ulaanbaatar qui est le seul aéroport international du pays. Les prix des différentes compagnies sont assez proches et élevés du fait du peu de concurrence.
Les compagnies aériennes qui sont présentes sont donc :
– Korean airlines, la compagnie Coréenne propose des vols via Séoul.
Temps de vol :
Paris – Séoul : Environ 11h00
Séoul – Ulan Bator : Environ 3h30
– La MIAT, la compagnie mongole propose des vols au départ de Berlin.
Temps de vol : environ 8 heures
– Air China propose des vols pour Ulaanbaatar via Pékin.
Temps de vol :
Paris – Pékin : environ 11h00
Pékin – Ulan Bator : environ 2 heures
– Aeroflot, la compagnie russe propose des vols avec transfert à Moscou.
Temps de vol :
Paris – Moscou : environ 3h00
Moscou – Ulan Bator : environ 6h00
Aeroflot propose des prix un peu inférieurs à ceux de ses concurrents mais beaucoup de plaintes sont recensées quant au service proposé (pas de multimédia, sièges en mauvais état, retard et perte des bagages très fréquents) Pendant la saison touristique il est préférable de réserver son vol le plus tôt possible car les compagnies sont très vite pleines (toutes n’augmentent pas leur nombre de vol hebdomadaire), surtout en pendant la période du Naadam mi-juillet.
Prix moyen d’un billet hors saison : entre 800 et 1000 euros.
Prix moyen d’un billet en pleine saison : entre 1000 et 1500 euros.

EN TRAIN
Une très bonne expérience consiste à se rendre en Mongolie par le Transsibérien. Ce train mythique reliant Moscou à Vladivostock possède une seconde branche reliant Pékin sur une longueur de 7660 km. Il passe par la capitale mongole et permet ainsi chaque année à de nombreux backpackers de l’emprunter pour se rendre en Mongolie. Le Transsibérien devient le Transmongolien une fois la frontière passée. Il faut compter environ cinq jours et une quinzaine d’arrêts à compter du départ de Moscou pour arriver à Ulaanbaatar. Il faut compter environ 200 euros de billet de train en seconde classe (soit un compartiment pour 4 personnes)sur un trajet Ulaanbaatar – Moscou. A savoir que le sens Pékin – Moscou est beaucoup plus abordable en terme de prix que le sens Moscou – Pékin ! Un visa de transit russe est nécessaire mais s’obtient facilement en montrant le billet de train. Cependant ce dernier ne prend en compte que le trajet, aucun arrêt prolongé n’est donc possible sans extension de visa. Tout comme pour les billets d’avion, la place se fait plus rare en été il est donc préférable de réserver à l’avance.

toutes les destinations

ALBANIEBALIBHOUTANBOLIVIEBULGARIECAMBODGEÉGYPTEÉTHIOPIEINDONÉSIEITALIEKENYAKIRGHIZISTAN LAOSMADAGASCARMONGOLIENAMIBIENÉPALOMANOUZBEKISTANPÉROUROUMANIESERBIE – SICILESRI LANKATANZANIETHAÏLANDETIBETVIÊT NAMZANZIBAR